Slim Chaker à OBG : « Débusquer les mauvais payeurs… »

Lors d’une interview accordée au cabinet d’intelligence économique et de conseil, Oxford Business Group ( OBG ), le ministre des Finances Slim Chaker a détaillé les priorités du gouvernement quant aux réformes destinées à rendre la fiscalité plus équitable et plus claire, et ce, afin d’encourager une croissance dans les secteurs à plus forte valeur ajoutée.

« L’économie tunisienne a amorcé un changement structurel, passant d’un modèle basé sur des faibles coûts de production à un modèle basé sur la technologie, la qualité des services et la création de valeur ajoutée. Pour opérer ce changement, le pays a besoin d’une série de mesures comme la réforme de la fiscalité, la modernisation de la douane, la réforme du système bancaire et la réforme du code de l’investissement », a affirmé le ministre des Finances, Slim Chaker.

Le gouvernement travaille actuellement sur différents chantiers au niveau de la réforme fiscale. Ceux-ci ont pour objectif « d’alléger et de faciliter les procédures, de débusquer les mauvais payeurs, d’élargir l’assiette fiscale et de mieux répartir celle-ci entre le centre et les régions du pays ».

En ce qui concerne l’impôt sur les sociétés, une mesure récente est déjà en application pour faire contribuer les entreprises totalement exportatrices par un impôt de 10% sur leur bénéfice.

Un deuxième axe de la réforme concerne les impôts indirects. Pour faire face à la contrebande et à la corruption, les droits de douane ont été limités à seulement deux types: un taux de 0% pour les matières premières et les produits semi-finis et un taux de 20% pour le reste. « L’objectif est d’éliminer l’interprétation humaine qui existait avec trois taux et qui ouvrait la porte à la corruption », a dit le ministre.

Il a, par ailleurs, réaffirmé que l’agenda des réformes allait vite et que la nouvelle loi bancaire ainsi que le code de l’investissement devraient être adoptés avant la revue finale du premier programme par le Fonds monétaire international, début novembre 2015.

L’interview intégrale du ministre des Finances Slim Chaker paraîtra dans le prochain guide d’investissement élaboré par Oxford Business Group,  The Report: Tunisia 2016.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here