Bavière : le sommet du G7 en six points

Les dirigeants des grandes puissances industrielles, réunis en Bavière dimanche et lundi  sous la houlette de la chancelière allemande, Angela Merkel, sont arrivés à un certain nombre de points d’accord dans leur communiqué final dont voici les principaux extraits.

Ukraine

« Préoccupé par la récente intensification des combats » dans l’est de l’Ukraine, le G7 a réitéré son  appel au plein respect du cessez-le-feu et au retrait des armes lourdes prévus dans les accords de Minsk négociés en février.  La durée des sanctions contre Moscou devrait être clairement liée à la mise en œuvre intégrale de ces accords et au respect de la souveraineté de l’Ukraine par la Russie, selon le communiqué.

Terrorisme

« Face au phénomène des combattants terroristes étrangers, la lutte contre le terrorisme devra demeurer la priorité de la communauté internationale dans son ensemble », estime le G7, appuyant la coalition internationale contre le groupe Etat islamique ( Daech )en Irak et en Syrie. « Nous réaffirmons notre détermination à vaincre ce groupe terroriste et à lutter contre la propagation de son idéologie de haine. Nous sommes solidaires de tous les pays et de toutes les régions touchés par la brutalité d’actes terroristes, notamment l’Irak, la Tunisie et le Nigeria », dont les dirigeants ont pris part aux discussions lundi.

 

Economie et commerce

Les pays du G7 s’engagent à poursuivre leurs efforts pour parvenir à la croissance pour tous et traiter les vulnérabilités de leurs économies respectives, en soutenant les investissements dans l’éducation et les infrastructures, la réduction des niveaux d’endettement et la mise en œuvre de réformes structurelles. Le communiqué final est aussi une profession de foi en faveur du libre-échange, mais dans le respect de normes minimales de travail et d’utilisation des ressources.

Climat

Le G7 reprend à son compte l’objectif de limiter le réchauffement de la planète à deux degrés par rapport à l’ère préindustrielle. Les sept pays se prononcent en faveur d’un objectif mondial de réduction des émissions de gaz à effet de serre « dans le haut de la fourchette » de 40 à 70 % d’ici à 2050 par rapport à 2010. Le G7 réaffirme son engagement à mobiliser 100 milliards de dollars par an d’ici à 2020, de l’argent public comme privé, pour des initiatives en faveur du climat.

Santé

Pour éviter le fléau de pandémies comme Ebola, le G7 se propose d’aider au moins 60 pays, y compris des pays d’Afrique occidentale, pendant les cinq années à venir.

Femmes

Les pays du G7 veulent « prendre des mesures pour améliorer l’accès des femmes à des emplois de qualité et pour réduire de 25 % d’ici à 2025 les inégalités hommes-femmes en matière de taux d’activité ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here