Néji Jelloul promet une infrastructure convenable à la prochaine rentrée scolaire

Néji Jelloul, ministre de l’Education, a affirmé que les ressources du ministère sont insuffisantes pour entamer les réformes nécessaires dans les établissements scolaires, notamment celles relatives à l’infrastructure.

Dans le cadre de sa visite au gouvernorat de Kasserine, le ministre a constaté la situation déplorable à tous les niveaux, notamment pour ce qui est de l’infrastructure et de l’approvisionnement en eau potable.

Expliquant le problème de l’eau potable, il a rappelé que plusieurs écoles dépendent d’associations chargées de leur alimentation en eau potable mais qui sont  grevées de dettes: «  Nous allons coordonner nos interventions  avec la SONEDE. Autrement,  nous opterons pour une solution de rechange, à savoir la construction de barrage ».   Et d’affirmer  que l’école tunisienne a été abandonnée à un certain moment  et que les problèmes ne peuvent pas être résolus en un clin d’œil.

«  Réformer les écoles tunisiennes nécessite des  millions de dinars et les ressources du ministère ne sont pas suffisantes », avertit-il. Le ministre a plaidé pour « un effort nationale exceptionnel ».  Et de poursuivre : «  Il est inconcevable qu’au 21e siècle, des enfants soient privés d’eau potable et suivent des cours dans une salle de classe insalubre ». «  Je vous promets que les établissements scolaires disposeront d’une bonne infrastructure à partir de la prochaine année scolaire », conclut-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here