NASA : De jeunes Tunisiens dans la cour des grands

L’événement Nasa’s International Space Apps Challenge se tient actuellement (11 et 12 avril) à Tunis grâce à une étroite collaboration entre l’association « Tunisian Propulsion Laboratory » et l’université TEK-UP avec la participation de 130 pays.

Il s’agit d’une compétition dédiée à la robotique, à l’espace, à l’Homme et à la Terre. Seulement deux groupes seront récompensés et verront leurs projets adoptés par la Nasa. Notons que les groupes en compétition auront  24 heures (du 11 avril à partir de 15h au 12 avril à 15h) pour élaborer leurs projets avant les délibérations du jury qui annoncera les noms des heureux élus à 17h. Leconomistemaghrebin.com y était et a questionné quatre représentants des groupes participants avant le début du challenge.

Ahmed-Jellassi
Ahmed Jellassi

Un drone pour surveiller les champs
Cette innovation cible le domaine de l’agriculture. Elle a comme objectif de surveiller les champs et les implantations des agriculteurs. Equipé d’une caméra, le drone survole les champs afin de détecter les anomalies,  notamment en ce qui concerne les maladies et les infections. Il ne se contente pas uniquement de la simple détection mais, via une application, il photographie l’anomalie et l’envoie à l’agriculteur sur  son portable. Ainsi l’agriculteur sera tenu constamment informé concernant tout éventuel problème relatif à  son champ.  «  Le drone envoie la photo comme preuve à l ‘appui sur le Smartphone de l’agriculteur avec les données relatives à l’emplacement précis « , explique Ahmed Jellassi, étudiant  en première année ingénierie à l’université privée Tek-Up.  Notons que le drone est équipé de la base de données des plantes afin qu’il puisse comparer entre les anomalies détectées et celles qui existent dans  sa base. Notre interlocuteur a confié à lecononomistemaghrebin.com que sa coéquipière Ines Haddaji a développé un autre type de drone capable d’effectuer des scans sur des zones entières afin de détecter les séismes voire détecter des personnes prisonnières ou mortes sous les décombres.

Nader-Gharsalli
Nader Gharsalaoui

Spy Magnus : Un Robot pour vous sauver la vie
Tout à fait. « Il s’agit d’un robot dont le poids ne dépasse guère  1 kilogramme,  capable de traverser les flammes et de s’introduire dans  les endroits  les plus dangereux afin d’envoyer un signalement complet de la situation in situ et de faciliter ainsi le travail de l’équipe de sauvetage« , explique Nader Gharsalaoui, élève ingénieur (Esprit).  Ce n’est pas de la science-fiction. Il s’agit bien d’une innovation apte à sauver des vies. Ce robot est capable de détecter toutes sortes de dangers comme une fuite de gaz, des flammes et même des ondes nucléaires. Notons que le robot est en  phase finale. Notre interlocuteur a affirmé que grâce à cette innovation, le groupe a pu participer à une compétition aux Etats-Unis. Le fameux robot est capable, par le biais d’une caméra, d’envoyer des images filmées de la scène qui se déroule devant sa caméra à celui qui le commande à distance (la Protection civile par exemple).

S’agissant du coût de production du robot, Nader Gharsalaoui a affirmé qu’il ne dépassera pas les 300 dinars  surtout que toutes les composantes du robot sont fabriquées par le groupe (les mécanismes des lecteurs CD ont été utilisés pour en faire le moteur du Robot, les détecteurs d’obstacles ont été fabriqués à partir de composants de télécommandes).

Mohamed Sadek Krichen
Mohamed Sadek Krichen

Simulation des événements astronomiques : désormais l’univers n’a plus de mystère pour vous
C’est autour de l’astronomie que Mohamed Sadek Krichen, élève ingénieur en première année informatique à Tek-Up, et ses coéquipiers  ont choisi de braquer la lumière en réalisant un logiciel  de simulation de l’espace. Ainsi à travers une application, l’internaute connaîtra la situation des astres et tout événement astronomique (éclipse et autres) à n’importe quel moment de l’ année : «  Grâce à ce logiciel, l’utilisateur peut voir une simulation de ce qui se passe  dans l’espace en 2020 par exemple avec tous les détails possibles » explique-t-il. L’objectif de ce logiciel, d’après notre interlocuteur, est  de familiariser le large public avec  le monde de l’astronomie.

Lahmer Mohamed  Bechir
Mohamed Bechir Lahmer

Désormais les voiture seront divisibles !
Lahmer Mohamed  Béchir, première année ingénierie en informatique,  à l’université privée Tek-Up est parti, avec son groupe, d’un problème récurrent dans les familles tunisiennes ayant uniquement une seule voiture : «  C’est pour cette raison que nous avons conçu une voiture qui se transforme en quatre voitures », dit-il sans fournir davantage de précisions…. La première étape relative à la modélisation 3D est déjà prête. Le plus difficile est à venir, la réalisation mécanique … Attendons voir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here