Course aux armements : l’Arabie Saoudite détrône désormais l’Inde

En 2014, les ventes d’armes ont augmenté pour la sixième année consécutive, atteignant 64,4 milliards de dollars, contre 56 milliards en 2013, soit une augmentation de 13,4%, affirme un document rédigé par le cabinet d’experts IHS Janes, basé à Londres.

Le rapport, qui couvre quelque 65 pays, indique que Riyadh est désormais le plus gros acheteur d’armes au monde, avec des importations atteignant 6,4 milliards de dollars.

Dans ce marché en pleine progression malgré la crise mondiale, Riyadh a détrôné New Dehli, en devenant  en 2014 le premier importateur mondial d’équipements militaires, dans un marché dont le volume a atteint un niveau record.

L’Arabie Saoudite, deuxième en 2013, dépasse ainsi l’Inde ( 5,5 milliards de dollars ) et devient du même coup le plus important marché pour les États-Unis.

« En 2015, un dollar sur sept dépensés pour l’achat d’armes est déboursé par l’Arabie Saoudite », indique  IHS Janes, soulignant que « le Moyen-Orient est le plus gros marché régional » pour les ventes d’armes, avec quelque 110 milliards de dollars d’importations potentielles pour la décennie à venir.

Rappelons qu’à eux seuls, l’Arabie Saoudite et les Émirats Arabes Unis ont importé 8,6 milliards de dollars d’équipements militaires en 2014, soit davantage que toute l’Europe de l’Ouest.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here