Tunisie : les raisons de la satisfaction et de l’insatisfaction

formation professionnelle - l'économiste maghrébin

60,8%  des entreprises tunisiennes sont satisfaites de la formation professionnelle par alternance, contre 19,1% qui ont exprimé leur insatisfaction,  affirme une étude menée par SIGMA Conseil dans le cadre de la conférence-débat « Entreprise formatrice : renforcer la croissance- soutenir la productivité », organisée par le Centre des Jeunes Dirigeants d’Entreprises (CJD) avec la collaboration de la Konrad-Adenauer-Stiftung (KAS), le programme « Pacte pour l’emploi en Tunisie », géré par la SEQUA GmbH, ainsi que la Chambre tuniso-allemande de l’Industrie et de Commerce (AHK) en Tunisie.

Parmi les entreprises satisfaites, 6,6% affirment qu’elles sont très satisfaites de la formation professionnelle par alternance  pour les raisons suivantes : l’implication des formateurs, la prédisposition de l’apprenti au travail et son expérience, respect et discipline de  l’apprenti, l’aspect pratique.

Parmi les entreprises qui ont exprimé leurs insatisfaction, 23,5% sont très insatisfaites   pour les raisons suivantes : incompétence des encadreurs, incompatibilité entre formation et pratique, problèmes dus au centre de formation, absence de communication, manque de discipline et manque de volonté.

En ce qui concerne la satisfaction des entreprises par rapport à l’intégration de l’apprenti alternant au sein de l’entreprise  71% des entreprises interrogées se disent satisfaites contre 16,5% qui se disent insatisfaites.

Pour ce qui est du niveau des demandeurs d’emploi issus des centres de formation professionnelle, 40,6% des entreprises interrogées se disent satisfaites contre 33,2 qui se disent insatisfaites.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here