Tunisie: lancement du programme Chèque-emploi

Lors d’une conférence de presse tenue aujourd’hui à Tunis, un accord-cadre de partenariat  a été signé entre le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle et la  Fédération nationale des technologies de l’information et de la communication.

Le ministre de la Formation professionnelle et de l’Emploi, Hafedh Laamouri, a annoncé lors de cette conférence que le programme Chèque-emploi est entré en vigueur. Il a expliqué que l’accord signé comporte deux points. Le premier est relatif  au programme chèque-emploi et le deuxième à l’amélioration de l’employabilité. Il  a estimé que le problème principal est l’embauche des diplômés de l’enseignement supérieur et que la solution consiste en fait à promouvoir les secteurs capables de les embaucher.

Hafedh Lâamouri a affirmé que le ministère se chargera de former les diplômés du supérieur  dans des centres de formation appropriés  et de rappeler que le ministère a lancé un appel d’offres  pour 70 centres de formation et la liste est encore ouverte à d’autres établissements . Cette année le ministère accordera une prime mensuelle de 200 dinars pour le diplômé pour une période d’un an, tout en soulignant que le ministère contribuera aux frais de la formation si l’entreprise s’engage à recruter le diplômé dans le cadre d’un CDI et non pas dans celui du SIVP.

Pour ce qui est du Chèque-emploi, le ministre a affirmé que c’est un programme qui prend en charge  la moitié du salaire du diplômé recruté dans le cadre d’un CDI –  avec un plafond de 350 dinars- par les entreprises qui exercent dans les secteurs à forte valeur ajoutée .  «  Prenez ces jeunes et assumez cette responsabilité et faites votre sélection, nous nous engageons à les former pour vous puis c’est à vous de les recruter et non les embaucher dans le cadre d’un stage ou d’un CDD », conclut-il. Notons que le chèque-emploi ne remplace pas le SIVP.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here