Chute des cours du pétrole : Riyad annonce un déficit budgétaire pour 2015

La dégringolade des prix du pétrole semble faire des victimes  même parmi les pays les plus riches du monde : l’Arabie Saoudite, premier exportateur mondial de pétrole, a annoncé hier, jeudi,  un budget de l’Etat pour 2015 prévoyant un déficit important de 38,6 milliards de dollars en raison de la chute des cours du brut mais avec des dépenses en hausse.

Le Conseil des ministres saoudien a ainsi adopté un budget prévoyant des dépenses de 860 milliards de riyals (229,3 milliards de dollars) et des revenus de 715 milliards de riyals (190,7 milliards USD).

Les analystes estiment qu’il s’agit du premier déficit budgétaire du royaume depuis 2011 et le plus important jamais prévu par ce riche pays pétrolier, chef de file de l’OPEP.

Rappelons que depuis 2003, date à laquelle l’Arabie Saoudite a commencé à annoncer des budgets excédentaires après des décennies dans le rouge, le royaume a accusé un déficit réel de 23,1 milliards de dollars en 2009 après une chute des cours du brut consécutive à la crise financière mondiale de 2008.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here