Je rendrai le sourire aux Tunisiens !

foule 2Ce vendredi a été marqué par la clôture des campagnes électorales du second tour de la Présidentielle qui durent depuis plus d’une semaine. Le mouvement Nidaa Tounes a choisi de clôturer sa campagne électorale en grande pompe, et ce, à l’avenue Habib Bourguiba, en plein centre-ville de Tunis.
Intitulé « Vive le rassemblement », l’événement était prévu pour 16h, mais à 15 heures déjà, l’Avenue était pleine. Les présents étaient de différents âges, et les jeunes n’ont pas manqué à l’appel.

hedi doniaLes festivités ont démarré avec des chants populaires. Hédi Dounia et Samir Loussif ont ouvert le bal en enflammant la foule.

 

Après plus d’une heure de chants, on nous a annoncé l’arrivée du candidat et des personnalités qui le soutiennent.

basma-yessine-l-economiste-maghrebinC’est devant une foule presque hystérique que Basma Khalfaoui, veuve du martyr Chokri Belaïd, est montée sur la scène en compagnie de Yassine Brahim, président du parti Afek Tounes. Tout juste après eux, Mustapha Kamel Nabli, Salma Baccar, Touhemi Abdouli,  Slim Riahi, Samir Bouabdelli, Cherine et Majdouline Cherni et autres.

Avant l’arrivée de Béji Caïd Essebssi, certains des présents ont pris la parole pour quelques minutes. Nous avons recueillis les interventions les plus marquantes.

yessine-brahim-l-economiste-maghrebinYassine Brahim : « La jeunesse doit apprendre des sages ! »

« Nous sommes aujourd’hui présents pour dire que la jeunesse tunisienne est prête à reprendre le flambeau. Nous devons communiquer avec les autres générations et apprendre des sages d’entre eux… Oublions ce que nous avons vécu ces trois dernières années. Préparons-nous au meilleur ! »

morjene-l-economiste-maghrebinKamel Morjane : « J’ai foi en notre pays ! »

« Je vais être bref. Si je suis là aujourd’hui, c’est que j’ai foi en notre pays. Caïd Essebsi est un vrai homme d’Etat. Seul lui saura défendre le prestige de cet Etat ! »

Touhemi Abdouli : « Peuple des martyrs lève-toi ! »

« Peuple des révolutionnaires et des martyrs, lève-toi et prends ton avenir de tes propres mains ! Nous sommes ici parce que nous choisissons un président avec qui nous pourrons construire, pas l’autre qui ne sait que détruire ! Non au président qui a pillé le pays, je vois la victoire sur vos visages ! »

basma khalfaouiBasma Khalfaoui : « Elle est belle l’odeur de la victoire ! »

« Béji Caïd Essebsi va gagner parce qu’il est le meilleur choix pour la Tunisie ! Moi et toute la famille du martyr nous le soutenons dans cette élection. Béji Caïd Essebsi a besoin de votre soutien, vous les militants de son mouvement, soyez présents ! Chokri a été une fois interrogé sur une éventuelle proximité avec Nidaa Tounes, il a répondu jamais ! Pour ajouter : sauf si une catastrophe venait à arriver. Je dis cela aux indécis, si vous considérez que l’assassinat du héros symbole n’est pas une catastrophe alors faites-le moi savoir ! »

avenue-essebsi-l-economiste-maghrebinA 18 h 15 minutes, Béji Caïd Essebsi est entré sur la scène accompagné de l’hymne national. En prenant la parole, BCE a tenu à indiquer que toutes les personnalités présentes à ce meeting étaient elles-mêmes candidates lord du premier tour de la Présidentielle et qu’il ne faisait que les représenter.

Le candidat de Nidaa Tounes a, par ailleurs, tenu à saluer les habitants de la ville de Sidi Bouzid à l’occasion de la commémoration du 17 décembre : « Sidi Bouzid sera notre priorité, Kasserine aussi, la ville ayant donné le plus grand nombre de martyrs lors de la Révolution ».

En évoquant la Révolution, Caïd Essebsi a tenu à préciser que son vrai leader était le martyr symbole, Chokri Belaïd. A ce sujet, il a renouvelé son intention de révéler toute la vérité sur les assassinats politiques en ajoutant que la vidéo du terroriste Abou Baker Al Hakim publié hier ne voulait rien dire  :« Ce sont les commanditaires qui nous intéressent. Nous savons tous qui ils sont ! »

Evoquant la campagne de son adversaire, il a indiqué que ce dernier l’a menée  contre lui au lieu de dévoiler ses programmes et intentions. « Que Dieu l’oriente vers la bonne voie ! »

Béji Caïd Essebsi a rappelé, en parlant du bilan désastreux de la Troïka pendant ces trois dernières années, que c’était lui qui leur avait cédé le pouvoir « mais ils n’ont malheureusement pas été à la hauteur ! »

Pour finir, le candidat du mouvement Nidaa Tounes a déclaré que « notre peuple est vivant et il le restera à jamais. Je promets de redonner le sourire aux Tunisiens ! »

Avant de quitter la scène, pour la laisser au spectacle du rappeur Kaffon, Caïd Essebsi a entonné à nouveau le chant de l’hymne national en tenant la main de Basma Khalfaoui et de Cherine et Majdouline Cherni, les sœurs du martyr Socrate Cherni.

basma essebsi

Et vive la Tunisie !

Crédit photo : Youssef Ben Ammar

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here