Libye : Le principal terminal pétrolier convoité par les milices islamistes

Guerre de positions entre les  miliciens islamistes de Fajr Libya et les forces loyales au gouvernement : les premiers  ont tenté de s’emparer ces derniers jours d’Al-Sedra, le principal terminal pétrolier en Libye ; mais leur offensive a été stoppée. Pour combien de temps ?

Les combattants de Fajr Libya passent à l’offensive dans l’Est libyen. En effet, la coalition de milices islamistes a lancé samedi 13 décembre une attaque à partir de trois axes, pour s’emparer  de la région d’Al-Hilal, dans l’Est libyen, une zone stratégique  qui comprend les terminaux d’Al-Sedra, Ras Lanouf et Brega. Dimanche, ils avançaient vers le terminal pétrolier d’Al-Sedra, le plus important du pays, situé entre les villes de Syrte et de Benghazi.

Repoussés par les forces pro-gouvernementales du général à la retraite Khalifa Haftar, avec le soutien aérien des militaires, les combattants islamistes ont cédé du terrain et se sont repliés sur leurs bases arrière. Fajr Libya a perdu au moins 13 hommes, dimanche, dans un raid aérien à la frontière tunisienne, près du poste-frontière de Ras Jedir.

Livré aux milices armées depuis la chute du dictateur Mouamar Kaddafi, le pays est dirigé par deux gouvernements et deux Parlements qui se disputent le pouvoir. Les islamistes se sont emparés de la capitale Tripoli ainsi que de Benghazi, la grande ville de l’Est libyen.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here