Tunisie : Les syndicalistes maghrébins rêvent d’une zone de libre-échange commune

Abdesslam Jrad, Secrétaire général de l’Union syndicale des travailleurs du  Maghreb Arabe, est revenu sur le rôle de cette union syndicale à l’occasion de son 25ème anniversaire, ce lundi 8 décembre, lors d’une table ronde tenue à l’occasion.

Abdesslam Jrad a affirmé lors de cette intervention que l’Union ambitionne la concrétisation d’une force syndicale et nationale qui doit être une réponse aux soucis et aux préoccupations de la classe ouvrière dans la région du Maghreb. Il a souligné l’importance de l’union de toutes les forces et du militantisme pour surmonter tous les obstacles.

«  Nous attendons beaucoup de l’Union syndicale des travailleurs du  Maghreb Arabe », dit-il. D’après le syndicaliste, l’Union syndicale œuvre pour unir les Maghrébins autour d’un certain nombre de causes dans la région dans le cadre de partenariats et de conventions, tout en veillant aux intérêts des peuples et des Etats.

D’après l’intervenant, la souveraineté  de l’Etat et la dignité des peuples sont intimement liées : «  Il n’est pas question de parler de souveraineté sans l’existence de dignité des peuples », souligne-t-il.

Revenant sur les objectifs pour lesquels l’Union syndicale des travailleurs du  Maghreb Arabe  a œuvré, Abdesslam Jrad a cité la formation d’une organisation forte comme l’Union syndicale ayant pour objectif de défendre les droits et les acquis des ouvriers en prenant en considération le contexte maghrébin et a plaidé pour une «  solidarité syndicale maghrébine ». De même, il a indiqué que l’Union syndicale a œuvré pour une forte économie maghrébine et la création d’une zone de libre-échange entre les pays du Maghreb.

En outre, Abdesslam Jrad a affirmé que l’Union a œuvré pour l’unification des prises de position des pays maghrébins par rapport aux causes de la région et a souligné l’importance d’une bonne relation avec la société civile.  Il  estime que les politiciens de la région devraient s’impliquer davantage dans ces problématiques :  «  Nous souhaiterions que la cause palestinienne  soit au cœur des préoccupations  des politiciens maghrébins, et qu’ils œuvrent, en outre,  pour contrer le terrorisme ».


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here