Tunisie : la conjoncture n’est pas favorable à une augmentation salariale

« Une augmentation salariale de 6% coûterait à l’Etat 500 MD », a déclaré Ahmed Ammar Yonbaï, ministre  des Affaires sociales, lors de son passages sur les ondes de Shems fm ce 13 novembre. Il a expliqué dans le même  cadre que le contexte actuel n’est pas  propice aux augmentations salariales.

Par ailleurs, le ministre a affirmé que le dialogue social  est toujours en cours et qu’il ne s’est pas interrompu.

Il est à noter que cette déclaration vient en réponse à celle de Sami Tahri, porte-parole de l’UGTT, qui avait déclaré que le gouvernement actuel a les prérogatives  pour accorder une augmentation salariale de 6%.

Il est à noter que Houcine Abassi avait déclaré, en octobre dernier,  que l’UGTT ne transigerait pas sur les augmentations salariales qui sont du ressort du gouvernement Mehdi Jomâa et non pas du prochain gouvernement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here