Baromètre OMT: dynamisme soutenu du tourisme international

Au terme des huit premiers mois de 2014, les arrivées de touristes internationaux dans le monde ont évolué de 5%. Malgré les défis géopolitiques et la lenteur de la reprise économique, la saison haute de l’hémisphère nord (juin à août) a enregistré une forte demande touristique, selon le dernier Baromètre OMT du tourisme mondial.

La même source a dévoilé que le nombre de touristes internationaux qui ont sillonné le monde, durant cette période, a atteint 781 millions.

Le tourisme international a continué de croître au-dessus des perspectives  2010–2020 de l’OMT (+3,8%). La période de juin, juillet et août, qui représente environ un tiers du total annuel, a affiché, également, une progression de 4%.

Par régions, les Amériques bénéficient de la plus forte croissance avec +8%, suivis de l’Asie-Pacifique avec +5% et l’Europe avec +4%. Par sous-régions, le Baromètre a démontré que l’Amérique du Nord  a enregistré une croissance  de +9%, suivi de l’Asie du Sud avec +8%, l’Europe méridionale et méditerranéenne, l’Europe du Nord, l’Asie du Nord-Est et l’Amérique de Sud affichant tous une progression de 7%.

Le nombre de touristes internationaux a augmenté de 3% en Afrique, où l’Afrique du Nord a consolidé sa reprise avec +4%. Les arrivées en Afrique subsaharienne ont, de même, progressé de 3%.

Par contre, dans les pays africains menacés par une épidémie due au virus Ebola, tels que  Liberia, la Guinée et la Sierra Leone, le tourisme international a atteint moins de 1% de toutes les arrivées internationales dans les destinations africaines.

Quant au Moyen-Orient, les arrivées  de touristes internationaux ont augmenté  de 3%. Au plan des marchés émetteurs au monde, l’augmentation a été la plus prononcée en Chine avec +16%, suivie de la France avec +10%, l’Italie +8%, les Etats-Unis d’Amérique +6%, le Brésil +5% et la Fédération de Russie avec +4%.

En conclusion, le dernier Baromètre OMT donne à voir que sur l’ensemble de l’exercice 2014, les arrivées de touristes internationaux augmenteront de 4 à 4,5%, légèrement plus que les prévisions  2010-2020 de 3,8% par an.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here