Tunis – Centre Carter : arrivée d’une délégation internationale pour les élections législatives

Le Centre Carter, accrédité par l’Instance Supérieure Indépendante pour les Élections (ISIE), a lancé une mission d’observation internationale des élections législatives du 26 octobre prochain en Tunisie. L’ex-Premier ministre du Yémen Abdel Karim Al-Eryani dirigera la mission.

Ils seront rejoints aujourd’hui,  21 octobre, par une équipe de 50 observateurs supplémentaires de courte durée. Au total, la mission a accrédité environ 75 observateurs représentant 20 pays.

Les équipes observeront les élections législatives du 26 octobre, notamment les opérations de vote et de dépouillement. Le Centre a démarré sa mission d’observation électorale actuelle en juillet 2014 en déployant une équipe d’experts à Tunis ainsi que  dix  observateurs de longue durée à travers le pays.

La mission d’observation offrira une évaluation indépendante du processus entourant les élections législatives, en coordination avec les autres observateurs électoraux nationaux et internationaux et les principales parties prenantes.  Les observateurs du Centre Carter se sont régulièrement  réunis avec les représentants de l’ISIE, les partis politiques, les candidats indépendants, les organisations de la société civile, les membres de la communauté internationale et les observateurs électoraux nationaux pour évaluer les préparatifs pour les élections du 26 octobre ainsi que l’environnement préélectoral.

Le centre publiera une déclaration préliminaire de ses principales observations  le 28 octobre, qui sera disponible sur le site www.cartercenter.org. L’évaluation du Centre Carter du processus électoral sera fondée sur la Constitution et le  le cadre juridique tunisiens,  ainsi que les diverses obligations de la Tunisie en matière d’élections démocratiques en vertu du droit international public, y compris les accords régionaux et internationaux concernés.

La mission du Centre sera menée conformément à la Déclaration de Principes pour l’Observation internationale d’élection, cette dernière fournissant les lignes directrices pour une observation électorale professionnelle et impartiale.

Notons que le Centre Carter a établi un bureau en Tunisie en juillet 2011 pour observer les élections d’octobre 2011 de  l’Assemblée nationale constituante (ANC), ainsi que le processus d’élaboration de la Constitution et la mise en place d’un cadre institutionnel et juridique pour les futures élections.

Le Centre Carter a déjà publié une déclaration au cours de la période préélectorale qui a identifié des problèmes techniques et de communication au niveau de l’inscription des électeurs et de l’enregistrement des candidatures aux élections, tout en notant que l’ISIE a mené ces opérations de manière inclusive.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here