Afek Tounès préconise une baisse d’impôts plutôt que des augmentations salariales

Riadh Mouakher, dirigeant d’Afek Atounes et tête de liste électorale dans la circonscription de Tunis 2, a estimé que les augmentations salariales ne sont  pas une solution aux problèmes du pouvoir d’achat.

Ce dirigeant d’Afek Tounès estime que les salaires des fonctionnaires tunisiens sont parmi les plus bas dans le bassin méditerranéen. «Cependant la solution ne réside pas uniquement dans les augmentations salariales  mais aussi dans la baisse des impôts », ajoute-t-il.

Expliquant cette solution, Il a rappelé que dans le programme électoral de son parti, les impôts vont baisser de 10% pour les salariés : «  Ainsi la baisse des impôts contribuera à l’augmentation des salaire s», déclare-t-il. «  Cette mesure doit être accompagnée de davantage de productivité chez les salariés », précise-t-il.

Pour justifier l’inefficacité des augmentations salariales, M. Mouakher a rappelé que durant les dernières années, il a été constaté que les augmentations salariales sont accompagnées d’augmentations des prix.

Il  est à noter qu’Afek  Tounès œuvre pour que les salariés  paient une taxe de 1 dinar quand le salaire est inférieur à 500 dinars et 10 dinars quand le salaire dépasse les 1000 dinars mensuellement.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here