OMS-Ebola : une propagation « explosive » qu’il faut stopper

La directrice générale de l’OMS, Margaret Chan, a lancé un appel au secours aux dirigeants de la planète, hier  25 septembre 2014, lors d’une réunion à l’ONU, à New York, afin d’agir avec plus de détermination pour enrayer l’épidémie d’Ebola qui frappe l’Afrique de l’Ouest.

« Vous avez le pouvoir de stopper cette horrible épidémie » dit-elle. « Je veux que nous soyons clairs : nous n’avançons pas assez vite, nous n’en faisons pas assez« , a de son côté déclaré le président américain Barack Obama.

Ce virus, qui continue à tuer 200 personnes par jour, dont deux tiers de femmes, selon le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon, ne va pas s’arrêter.

Les autorités sanitaires cubaines étaient les premières qui ont répondu à cet appel, et ont annoncé porter de 165 à 461 le contingent de médecins et personnels de santé qui seront envoyés en Afrique de l’Ouest pour combattre l’épidémie. En plus des 165 médecins et infirmiers qui doivent arriver en Sierra Leone début octobre, 296 autres éléments seront dépêchés au Liberia et en Guinée, à une date ultérieure.

De son côté, la Banque mondiale a annoncé, jeudi 25 septembre, avoir quasiment doublé, de 230 à 400 millions de dollars, son aide aux pays frappés par l’Ebola. 27 millions de dollars est la contribution du Canada, tandis que la France a promis une somme de 70 millions d’euros.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here