JCE : six villes tunisiennes au rendez-vous avec le cinéma européen

fonds coproduction

A l’occasion de l’organisation de la 21e session des Journées du Cinéma Européen (JCE) qui se déroulera du 16 septembre au 04 octobre 2014, et ce, en collaboration entre le ministère de la Culture et la Délégation de l’Union européenne en Tunisie et les ambassades de ses Etats membres de l’UE en Tunisie, une conférence de presse s’est tenue hier à Tunis en présence de Mme Laura Baezan, chef de la Délégation de l’UE en Tunisie, Alexandre Zfirjou, ministre conseiller auprès de la Délégation de l’Union européenne, de Kamel Ben Ouaness, délégué général des JCE.

Les conférenciers ont, à cette occasion, annoncé que les JCE auront lieu, cette année, dans 6 grandes villes tunisiennes. Le programme de cette manifestation est réparti comme suit :

  • Tunis : du 16 au 26 septembre (salle Alhamra-Zephir à la Marsa et le Mondial au centre-ville)
  • Sousse : du 17 au 27 septembre (centre culturel)
  • Sidi Bouzid : (première édition; du 18 au 28 septembre (Maison de la culture « Abou Bar Gamoudi »)
  • Gabès : du 19 au 27 septembre (Maison de la culture de Houmet Souk)
  • Sfax : du 24 septembre au 4 octobre (complexe culturel Jammoussi et pour la 1ère fois, Maison de la Culture de la ville de Kerkennah)
  • Djerba : du 20 au 30 septembre (à la Maison de la culture de Houmet Souk)

Et pour ne pas exclure les jeunes de cet important rendez-vous culturel, une session leur sera consacrée dans les six villes précitées.

Par la même occasion, M. Zfirjou a déclaré que l’édition 2014 des JCE est essentiellement consacrée aux films documentaires venant de 11 pays européens. Cette manifestation cinématographique sera marquée par une participation magrébine à travers des longs et courts métrages de quatre pays maghrébins (Tunisie, Algérie, Maroc et Mauritanie).

De son côté,  le délégué général des JCE a déclaré : « Il faut valoriser davantage la dimension critique parce que le cinéma n’est pas un simple spectacle. Cette manifestation sera certes l’opportunité de réfléchir sur le rôle que joue le cinéma et sur le langage qu’utilise les cinéastes », a-t-il précisé.

Notons que dans le cadre de la décentralisation de cet événement cinématographique et pour la première fois cette année, trois prix seront décernés par le public aux meilleurs films européens et maghrébins : le prix du meilleur documentaire sera décerné à Tunis, celui du meilleur court-métrage à Sidi Bouzid et un prix pour le meilleur film sera décerné à Sousse.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here