« Douce France » : une telle sémantique a-t-elle encore un sens ?

En se  baladant récemment au bord de la splendide et magnifique corniche de Yasmin Hammamet ; nous étions, mon épouse et moi, surpris d’écouter, dans une des paillotes dont regorge la plage, La chanson « Douce France » de Charles Trenet. Notre surprise fut totale quand nous constations qu’il s’agissait d’un groupe de touristes français qui dansait et s’amusait – dans un état d’ivresse indigne de notre culture- sur des chansons qui relèvent du folklore français ; du folklore dont ce que la France a de plus médiocre. Des chansons que nous écoutons encore aujourd’hui seulement dans les bals au fin fond de ce pays ou dans les fêtes de mariage des français très, très, moyens.

france-l-economiste-maghrebin

La France serait-elle sioniste ?

Le plus surprenant, au moment même où ces Français dansaient et s’amusaient sur notre territoire dans une insouciance totale ; François Hollande justifiait les bombardements de l’entité sioniste sur Gaza : lors d’un entretien téléphonique avec Netanyahou, il avait exprimé « la solidarité de la France [avec Israël] face aux tirs de roquettes en provenance de Gaza ».

Il a rappelé que « la France condamne fermement ces agressions ». Pire encore, il a précisé qu’« Il appartient au gouvernement israélien de prendre toutes les mesures pour protéger sa population face aux menaces ». Aussi, les déclarations incendiaires d’Emmanuel Valls – dont la femme est juive, notoirement connue par son sionisme- en faveur d’Israël et son islamophobie déclarée sans complexe ni retenue montrent l’indécence de la classe politique française à l’égard du monde arabo-musulman.

france1-l-economiste-maghrebin

Les crimes de guerre français :

Avons-nous oublié les crimes commis par ce pays qui se prétend, cyniquement, être «la patrie de droit de l’Homme » ? Pourrions-nous tourner la page des crimes de guerre commis au Cap Bon entre le 28 janvier et le 2 février 1952 ? Des abominables crimes qui se sont soldés par le massacre de centaines de femmes et enfants (voir nos communications sur ce sujet)! Pourrions-nous passer sous silence le génocide commis sur nos frères algériens (voir aussi nos réflexions à ce propos) ?

Il est temps que ça change !

Comment peut-on continuer dans ces conditions à accueillir sur notre territoire des Français de tel niveau et de les laisser se comporter avec une telle indécence ? De la bouche même des professionnels du secteur, il s’agit des touristes les plus râleurs et les moins dépensiers ! Ne devrions-nous pas sensibiliser davantage le personnel qui travaille dans ce secteur à ces questions ?

france2-l-economiste-maghrebin

Autre chose et pas la moindre : Nous devrons, au plus vite, substituer l’anglais à la langue française. Il s’agit d’une langue en perdition ne disposant plus d’aucun avenir sur le plan scientifique et de la recherche. La volonté récente du Ministre de l’Education nationale de réintroduire l’enseignement de la langue française dès la seconde année du cycle primaire et une tentative hasardeuse qui montre à tel point nos dirigeant naviguent  à vue et peut-être même à tel point la France exerce aussi une influence néfaste. Pourrions-nous parler dans ce cas de figure de corruption ? Franchement, la question à le mérite d’être posée !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here