Formation : nouveaux programmes pour améliorer l’employabilité

Hafedh Laamouri, le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, a estimé que la réforme des mécanismes de l’emploi est une nécessité.

En effet lors d’une conférence de presse tenue ce matin à Tunis, le ministre a annoncé un programme de quatre points pour revoir les mécanismes de l’emploi.

1/ Le programme chèque-emploi : 

Dans ce cadre, le demandeur d’emploi bénéficiera d’une formation d’une année dans une spécialité qui répond au marché de l’emploi, pendant laquelle il bénéficie d’une prime mensuelle de 200 dinars pour les titulaires de diplômes universitaires et de 100 dinars pour les autres niveaux. Au terme de cette formation financée par le ministères, les demandeurs d’emploi devraient être recruté, sous contrat, au sein de l’entreprise formatrice.

Ce programme débutera en octobre 2014 et viendra substituer progressivement le mécanisme SIVP. Le ministre a expliqué que les entreprises qui veulent recruter des diplômés doivent les embaucher avec des contrats et non comme stagiaires. À cet effet, une liste de 70 centres de formation est entrain d’être préparée.

2/ Chèque de la promotion de l’employabilité :

Le ministère de l’Emploi et de la formation professionnelle s’engage à verser  50% du salaire des titulaires de diplômes universitaires, recrutés par des entreprises privées dans « des domaines de forte valeur ajoutée ». Pour ce qui est des diplômés recrutés dans d’autres entreprises, le ministère s’engage à verser 25% du salaire. La Caisse nationale de l’emploi versera les cotisations pour la Sécurité sociale.

Il est à noter que ce programme commencera au mois de septembre 2014 et que les entreprises s’engageront à recruter le demandeur d’emploi pour un contrat à durée indéterminée.

Les entreprises qui n’auront pas embaucher 70% des candidats formés (SIVP…), ne pourront pas accéder au renouvellement de ce type de formation.

3/ Formation complémentaire à distance :

Elle sera assurée à partir du mois courant et fera bénéficier 2000 jeunes qui auront droit à une formation en langues.

4/  Chèque-formation :

Dans ce programme l’Etat prendra en charge les frais de la formation dans les centres publics de formation et les centres privés de formation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here