Hakim Ben Hammouda : le port de Bizerte est un exemple à suivre

Pont de bizerte

Lors de sa visite de travail au port de Bizerte et aux services financiers de la région, le 1er septembre, leconomistemaghrebin.com a rencontré le ministre de l’Economie et des Finances, Hakim Ben Hammouda, qui nous a exposé son évaluation du port de Bizerte et l’avancement de la Consultation nationale sur la fiscalité.

Répondant à la question de leconomistemaghrebin.com sur la situation du port de Bizerte, le ministre a déclaré qu’en général les ports de Tunisie ne sont plus qu’un point de passage pour les navires.  Ils sont même devenus « un point de stagnation » et d’affirmer que depuis 2001, « les marchandises stagnent dans les ports ».

Par ailleurs, il a estimé que la situation du port de Bizerte s’est améliorée par rapport aux autres ports de la Tunisie :  » Le personnel du port de Bizerte doit se mobiliser et fournir un peu plus d’effort pour faire avancer les choses » ; avant d’espérer que « les responsables des autres ports prennent l’exemple du port de Bizerte et comprennent qu’ils peuvent changer la situation en mieux, même dans un contexte d’absence de lois qui régissent ce secteur ». D’après le ministre,  » la volonté des responsables régionaux fait toute la différence ».

Revenant sur la réforme fiscale, Hakim Ben Hammouda nous a fait savoir que les concertations continuent toujours, notamment au niveau des régions.  » Avant la fin du mois de septembre, nous allons organiser les assises nationales de la réforme de la fiscalité »,  fait-il savoir.

Il convient de noter qu’une consultation régionale sur la réforme fiscale (groupant les gouvernorats de Sousse, Monastir, Mahdia et Zaghouan) a eu lieu récemment dans le gouvernorat de Sousse le 28 août.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here