Brésil 2014 : l’aigle germanique au-dessus du lot

Le match contre les coéquipiers de Lionel Messi était plus difficile que la folle  demi-finale contre le Brésil, mais la Mannschaft a fini par remporter sa quatrième Coupe du monde en s’imposant 1-0 contre l’Argentine grâce à un but spectaculaire de Mario Götze à la 113e minute où le joueur du Bayern Munich amortit de la poitrine, en pleine course, et foudroie le gardien Romero d’un tir imparable.

Cette Coupe, amplement méritée, est la première Coupe du monde gagnée par une sélection européenne sur le sol du continent sud-américain et la première fois également où la sélection allemande a dû se rabattre sur les prolongations pour s’imposer en finale dans un Mondial.

Pourtant, l’Argentine était un adversaire coriace et mûre tactiquement. Elle a même  obtenu plus d’occasions que son adversaire en première période, à l’exception d’une tête sur le poteau à la 45e minute.

Au retour des vestiaires, même scénario : une Argentine bien sur ses jambes et des  contre-attaques rapides, Lionel Messi manque de tuer le match à la 47e minute, pareil pour Higuain qui rate une grosse  occasion à la 21e alors qu’il se trouvait seul  devant le gardien de but allemand.

Les prolongations donnent lieu à des occasions de buts de chaque côté, et c’est juste à 5 minutes des tirs au but que Götze délivre ses coéquipiers et offre à son pays  sa  quatrième étoile.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here