Le Japon accorde à la Tunisie deux prêts d’un montant global de 730 millions de dinar

L’ambassade du Japon en Tunisie vient d’annoncer que le Japon a accordé à la Tunisie deux prêts d’un montant global de 730 millions de dinar pour la réalisation du « Projet de Prévention des Inondations de l’Oued Medjerda » et du « Projet de Construction d’une Centrale Electrique à Cycle Combiné à Rades »

Une cérémonie de l’Echange de notes relatives au « Projet de Prévention des Inondations de l’Oued Medjerda » et du « Projet de Construction d’une Centrale Electrique à Cycle Combiné à Rades » s’est tenue hier le 30 juin 2014 entre le Gouvernement du Japon et le Gouvernement Tunisien, représentés respectivement par l’ambassadeur du Japon en Tunisie, Mongi Hamdi, ministre des Affaires Etrangères.

Notons que la réalisation du « Projet de Prévention des Inondations de l’Oued Medjerda » se chiffre à environ 150 millions de dinars et le «Projet de Construction d’une Centrale Electrique à Cycle Combiné à Rades » à environ 580 millions de dinars. Au total ce seront environ 730 millions de dinars qui seront déboursés pour concrétiser ces deux projets. Depuis le  début des octroies de prêts en yen du Japon à la Tunisie en 1977 et jusqu’à présent, jamais un montant n’a été aussi conséquent que la somme projetée pour ces deux projets.

« L’objectif du « Projet de Prévention des Inondations de l’Oued Medjerda » est d’améliorer l’aval des rivières afin de promouvoir les conditions de vie des habitants des environs de l’Oued Medjerda. Quant au « Projet de Construction d’une Centrale Electrique à Cycle Combiné à Rades », il aura pour but d’augmenter l’approvisionnement en électricité afin de répondre à la forte demande d’électricité en Tunisie« , lit-on dans un communiqué de l’ambassade du Japon en Tunisie.

Et d’ajouter que jusqu’à présent, le Gouvernement japonais a accordé 39 prêts en yen, de 3 milliard 800 millions de dinars au Gouvernement tunisien. Le Gouvernement japonais est prêt à poursuivre son appui par le biais des prêts en yen afin que la Tunisie continue d’opérer les réformes nécessaires pour se doter d’un système politique stable et édifier un développement économique durable.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here