Bourse de Tunis : rien d’exceptionnel…

La semaine s’est soldée en vert pour TUNINDEX avec une performance de 0,96% pour atteindre 4592,72 points. Le volume global échangé sur la semaine s’est élevé à 33,5 MDT. Le marché tunisien n’a pas été à l’abri des turbulences géopolitiques régionales. Désormais, il affiche un comportement meilleur que ses voisins avec une performance en vert depuis le début du mois. Le contexte macroéconomique s’avère de plus en plus défavorable avec une hausse continue à forte pente du prix du brut au-delà de 114USD/bl (son plus haut depuis neuf mois) et la poursuite de la dégringolade de la monnaie locale. Ceci peut pénaliser davantage le budget de l’Etat et intensifier les difficultés à assurer les besoins des finances publiques. Ainsi, ça risque de peser lourd sur la rentabilité des sociétés cotées et par conséquent sur la place financière tunisienne. Les autorités ont choisi de s’intéresser prioritairement au secteur bancaire, un acteur fondamental dans la relance de l’économie nationale. L’Etat a décidé la création d’un fonds de restructuration bancaire, surtout les banques étatiques, visant essentiellement à les recapitaliser « en dehors du budget de l’Etat ». Ce « plan de sauvetage » pourrait être le catalyseur d’une reprise économique, toute chose étant égale par ailleurs.

L’exercice 2013 ne s’est pas affiché en rose pour AMS qui a clôturé l’année avec un déficit de plus de 4 MDT, après un résultat net de 1 MDT un an auparavant. Son chiffre d’affaires a régressé de 12,4% pour s’établir à 27,45 MDT en 2013. En outre, les charges d’exploitation (hors DAP) se sont accrues de 7,2%. Egalement, l’année 2013 n’a pas été exceptionnelle pour la GIF qui a vu ses revenus baisser de 11,08 MDT en 2012 à 10,72 MDT en 2013, soit une réduction de 3,3%. Le résultat d’exploitation s’est établi à 0.388 MDT contre 0.996 MDT en 2012. De même, le résultat net du groupe a perdu 49,6%. En termes de prise de participations, la semaine a enregistré l’entrée du fond Mauricien Maghreb Private Equity Fund III PCC dans le capital d’OTH à hauteur de 6.25% jumelée avec l’allègement de la participation de l’actionnaire majoritaire Moncef SELLAMI de 0,9% pour s’établir à 33%. Du côté du transport aérien, l’Office de l’aviation civile a réussi à conclure un partenariat avec la Chine portant sur des liaisons directes entre les deux pays à raison de 21 vols hebdomadaires vers Pékin, Shanghai et Ghangzhou. Cela ne peut être qu’une bonne nouvelle pour Syphax Airlines et Tunisair.

Le panier des plus fortes hausses de la semaine a inclus Magasin Général avec 12,31%, Amen Bank avec 6,31%, Hexabyte avec 6,14%, SOTRAPIL avec 6% et Carthage Cement avec 5,69%. A la tête des baisses, on trouve AMS (-5,59%) suivie de STEQ (-4,48%) et d’Aetech (-4,26%). Attijari Bank et PGH ont accaparé la grosse part des capitaux échangés avec respectivement 14,864 DT et 3,489 MDT.

Actualités

MIP,  opération d’introduction en Bourse réussie

A partir du lundi 16 juin 2014, les 4 398 937 actions du capital de la société (3 250 000 anciennes et 1 148 937 nouvelles) sont introduites au Marché Alternatif de la Cote de la Bourse, avec un cours de 4,700 dinars par action.

ARTES, distribution d’un dividende de 0.415 TND

Le conseil d’administration du concessionnaire a décidé la distribution d’un dividende de 0.415 DT au titre de l’exercice 2013, soit un pay-out de 59,4%.

Fitch confirme les notes de Servicom avec des perspectives stables

L’agence de notation Fitch Ratings a confirmé les notations à long et court terme de premier rang non garanties de la SERVICOM et l’a retirée de la surveillance négative, en lui attribuant des perspectives stables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here