Brésil 2014 – France/Honduras : Benzema crève l’écran

L’équipe de France s’est imposée hier, dimanche 15 juin  au stade Beira-Rio de Porto Alegre,  par 3-0 face au Honduras, une modeste équipe sud-américaine qui, de surcroît, a joué à dix après l’expulsion de Palacios.

©AFP
©AFP

Karim Benzema, l’attaquant-vedette du Real Madrid, a littéralement explosé dans ce match, en inscrivant le premier et le troisième but et ayant été à l’origine du deuxième, un but, et c’est une première dans l’histoire du football, qui  a été accordé par l’arbitre, grâce à la technologie sur la ligne de but.

En effet, à  l’occasion de la Coupe du monde du Brésil, une nouvelle technologie vidéo Goal-Control 4-D a été mise en place, afin de permettre de savoir en temps réel si un ballon a franchi ou pas la ligne de but. Un système d’ailleurs testé avec succès l’an dernier, lors de la Coupe des Confédérations.

©AFP/Franck Fife
©AFP/Franck Fife

Ainsi, les douze stades du Mondial du Brésil sont équipés de ce système, conçu par la firme allemande GoalControl GmbH, qui fonctionne avec quatorze caméras à grande vitesse, sept pour chacun des deux buts. L’une est placée derrière la cage, tandis que les six autres se font face deux par deux. Une paire au niveau de la ligne médiane du terrain, une autre à environ mi-distance entre le but et le milieu de terrain et enfin une dernière paire juste derrière la ligne de but.

Selon la Fifa, « la position du ballon est continuellement et automatiquement enregistrée en trois dimensions, dès qu’il arrive à proximité de la ligne de but ». « Si le ballon franchit complètement la ligne de but, l’unité centrale de traitement des données envoie en moins d’une seconde un signal visuel à la montre-récepteur de l’arbitre, précise aussi l’instance.

Goal control Brasil L'Economiste Maghrébin

Toutefois, l’arbitre garde le dernier mot pour valider ou non le but.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here