Tunis – TIF 2014 : le discours rassurant de Mehdi Jomaa

TIF 2014

Réunissant plus de 2000 participants dont environ 600 venus de 50 pays, le Tunisia Investment Forum TIF-2014 a entamé jeudi en fin d’après midi ses travaux à Gammarth. Hommes d’affaires nationaux et étrangers, hommes politiques, responsables gouvernementaux, bailleurs de fonds, institutions financières internationales… vont se mobiliser deux jours durant pour attirer plus d’investissements directs étrangers (IDE) dont l’économie du pays en difficulté a tant besoin.

Dans son discours inaugural, le chef du gouvernement Mehdi Jomaa a été on ne peut plus explicite, clair, direct et rassurant. Après avoir rappelé les grandes difficultés économiques, notamment connues durant les trois dernières années, jusqu’à aujourd’hui, il a insisté sur l’adoption du dialogue comme moyen d’atteindre des résultats politiques consensuels fort importants, à l’image de la Constitution et des institutions démocratiques mises en place. « Il est vrai que le politique a primé en cette période post-révolution et que l’économie a été quelque peu oubliée, mais elle, elle ne nous a pas oubliés, elle nous a rattrapés », a-t-il dit. Et malgré toutes les difficultés connues tant à l’intérieur qu’en Europe, le pays a continué à résister à la crise économique qui l’a frappé et est arrivé à réaliser un taux de croissance de 2 à 3%, ce qui n’est pas si mal », a-t-il encore rappelé.

Le chef du gouvernement a, par ailleurs souligné que la principale mission de son cabinet était de préparer les élections, mais aussi de créer un climat propice et des conditions favorables à l’investissement en particulier et à la relance de l’économie en général, afin surtout de donner de l’emploi aux jeunes, de répondre aux attentes des régions intérieures défavorisées et de faire de la croissance économique. Pour ce faire, il a beaucoup insisté sur la lutte contre le terrorisme qui est un phénomène régional, voire mondial, rappelant par la même occasion l’attentat qui a eu lieu tout récemment à Bruxelles (Belgique). « La Tunisie est en sécurité, plus que jamais auparavant, n’ayez aucune crainte nous allons réussir à vaincre le terrorisme », a-t-il lancé ; se voulant rassurant à l’adresse des investisseurs  étrangers qu’il a incités à investir davantage aujourd’hui, au moment où de grandes réformes économiques sont entamées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here