Tunis : la BH souffle sa quarantième bougie

La Banque de l’Habitat (BH) vient de célébrer son quarantième anniversaire. L’établissement de crédit, né en 1989, est issu de la transformation de la Caisse Nationale d’Epargne Logement (CNEL) en banque universelle. Véritable pilier du financement de l’immobilier en Tunisie, la CNEL avait pour missions de mobiliser l’épargne, en recevant les dépôts des souscripteurs de contrats d’épargne-logement, de consentir des prêts pour financer la construction ou l’acquisition d’un logement et de préfinancer les promoteurs immobiliers agréés. La CNEL, qui a vu le jour en 1973, a connu au bout de quinze ans un essoufflement dû essentiellement à la situation du secteur de l’habitat, caractérisée à l’époque par une inadéquation entre l’offre et la demande de logements, et par des coûts de construction croissants. La mutation de la CNEL en banque universelle avait pour objectif de drainer de nouvelles ressources pour le secteur, d’adapter l’offre de financement aux besoins réels des ménages et d’accorder des crédits pour le financement de tous les secteurs de l’économie. Forte de cette nouvelle mission, la BH n’a ménagé aucun effort pour dynamiser le secteur de l’habitat.

L’expansion de la BH ne s’est pas limitée au cadre local. La banque tunisienne a en effet fait des émules dans de nombreux pays africains. La BH a ainsi largement participé à la création d’institutions de crédit logement dans le continent noir. Au Congo par exemple, la BH est actionnaire fondatrice en 2008 de la Banque Congolaise de l’Habitat.

La BH ambitionne aujourd’hui d’avoir une vision « visant la performance et empruntant la voie de la rigueur et de l’excellence », comme le souligne son PDG, M. Ahmed Rjiba. La politique adoptée repose sur la mise en place d’une stratégie commerciale orientée satisfaction client, sur la mise à niveau de l’espace client dans les agences et sur la réorganisation du réseau d’exploitation. Elle s’accompagne également de l’institution de nouveaux métiers, de la diversification des canaux de distribution et de la valorisation de l’image. C’est dans ce registre que la BH s’engage dans une restructuration profonde qui lui permettra à terme d’optimiser ses processus internes et d’améliorer sa qualité de service.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here