Chiheb Ben Ahmed : Les opérateurs sont responsables de la situation des ports

« L’Etat et les opérateurs sont responsables de la situation des ports. Les défis sont majeurs. Renforcer la capacité logistique  est une urgence», c’est par ces propos que Chiheb Ben Ahmed, ministre du Transport, a résumé l’ensemble des défis auxquels fait face la filière de la logistique en cette période transitoire. Cependant, deux paramètres sont à établir bien avant la construction de cette capacité logistique.

Il s’agit d’élaborer une stratégie de commerce intérieur et extérieur ainsi que de «  mobiliser les acteurs économique, institutionnels et politiques pour la mettre en œuvre ».
Faire du secteur du transport une partie intégrante du modèle de développements en Tunisie voire au centre de ce modèle est l’objectif et « l’ambition » du ministère du Transport, a déclaré le ministre prenant en considération la courte période accordée au gouvernement. « Un modèle pareil aura des retombées positives sur trois niveaux : économique, social et technologique », a précisé le ministre.

Optimiste,  le ministre du Transport  a fait savoir qu’une telle stratégie permettra de consolider la compétitivité du pays et de drainer des investissements importants, notamment en matière d’infrastructure, de  flux de commerce international et  de nouveaux métiers.

Abordant le plan social, le ministre a affirmé  que le lien entre l’investissement dans la logistique et la création d’emplois est indispensable.  « La modernisation de notre système logistique va permettre à nos jeunes diplômés de trouver des débouchés dans un secteur d’avenir, ouvert à l’international », a-t-il assuré.
Au volet technologique,  toutes les avancées en matière de transport et logistique devraient, selon ses dires,  viser un meilleur service, une plus grande sécurité et une préservation des aspects environnementaux.

Toutefois, M. Ben Ahmed n’a pas manqué de reconnaître que  la Tunisie n’a pas suffisamment misé sur ses propres compétences pour développer des solutions technologiques à même de contribuer à cet objectif.

Dans ce contexte, M. Ben Ahmed a plaidé pour le renforcement de la collaboration avec les promoteurs et les experts tunisiens en la matière. Ainsi, l’objectif consiste à accompagner davantage le développement  du secteur à travers l’intégration des dernières innovations technologiques. Et d’ajouter que  son ministère a déjà pris l’initiative de créer un Cluster logistique comme composante essentielle d’une vraie stratégie PPP, avant même d’entamer une démarche d’intégration régionale.

S’agissant du  problème du port de Radès qui assure environ 80% du trafic portuaire, le ministre a invité tous les opérateurs à exploiter les autres ports, tels que ceux de  Gabès, Sousse, Bizerte, Sikhira, Zarzis et Sfax afin de diminuer les délais d’attente et l’encombrement sur celui de Radès. Des travaux démarreront bientôt dans le cadre d’une concession avec le secteur privé pour la construction  de nouveaux quais à Radès.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here