Tunisie : quatre mesures pour relancer l’exportation

« Il a été décidé de réduire de 10% les salaires des ministres, des secrétaires d’Etat et des hauts fonctionnaires ayant ce même grade, jusqu’aux prochaines élections. Il a été également  convenu de reconvertir les bons d’essence des hauts cadres en primes et de remplacer les véhicules de fonction  par des primes ou de permettre à ces derniers de les acquérir.  Les dossiers des voitures de service sont toujours en étude afin de rationaliser leur exploitation ». C’est ce qu’a déclaré hier, vendredi 2 mai, Nidhal Ouerfelli, porte-parole de la présidence du Gouvernement et ministre auprès du chef du Gouvernement, chargé de la coordination et du suivi des affaires économiques, à l’issue d’un Conseil ministériel tenu au palais du gouvernement à la Kasbah.

Le porte-parole du gouvernement a, d’autre part, présenté les mesures adoptées lors du Conseil ministériel afin de relancer l’exportation, dont notamment la relance de la production et le transport du phosphate, la révision des tarifs du transport aérien pour encourager l’exportation des fruits et légumes, la création d’une cellule chargée de relancer l’activité dans le port de Radès, enfin l’autorisation accordée aux propriétaires des cliniques d’encaisser leurs factures en devises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here