Accord de libre-échange tuniso-algérien : des entraves persistent

Selon le journal algérien El Watan, Mohamed Ali Ferchichi, porte-parole du ministère du Commerce, a déclaré que « la partie tunisienne veillera à lever incessamment les entraves à l’application de l’accord de libre-échange entre les deux pays » et que « les requêtes de la partie algérienne sont parvenues à Mme la ministre du Commerce, Nejla Moalla Harrouche, qui a donné des instructions afin de lever toutes les obstructions à l’exécution tacite des termes de l’accord, entré en application depuis le 1er mars 2014 entre la Tunisie et l’Algérie ».

C’est la 19e session de la Grande commission mixte algéro-tunisienne, réunie en février dernier, qui a décidé d’activer l’accord commercial préférentiel entre les deux pays, avec application à partir du 1er mars. Selon le journal algérien, la partie tunisienne souhaiterait continuer à appliquer une taxe de 25% sur les produits algériens entrant en Tunisie, ce que refusent les exportateurs algériens.

Concernant cette taxe, Ali Hamani, président de l’Association des producteurs algériens de boissons (APAB), a déclaré que « l’accord de libre-échange offre une opportunité à plusieurs produits algériens, notamment les boissons, d’entrer sur le marché tunisien, surtout qu’il y a derrière l’accès au marché libyen, consommateur lui aussi. Mais, la taxe appliquée par la partie tunisienne rend cet accord dénué de tout sens ». « Il n’est pas normal que les Tunisiens continuent à appliquer une taxe de 25% sur les produits algériens entrant en Tunisie. Nous avons régulièrement demandé à notre administration d’expliciter la situation avec les officiels tunisiens », a également souligné le président de l’Association des exportateurs algériens (AEA), Ali Bey Naceri, qui a appelé à l’application du « principe de réciprocité » et à « l’instauration d’une mesure similaire vis-à-vis des produits tunisiens ».

3 Commentaires

  1. Oui, bien sur et on explique la teneur de ces accords dans notre article.Quant à la concrétisation, c’est une autre pair de manche!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here