Plan de Développement : les grands axes de la réforme culturelle

La ministre des Affaires culturelles Hayet Ketat Guermazi a présenté les grands axes de la réforme dans le secteur culturel au Plan de Développement triennal, 2023-2025. Elle s’exprimait lors d’une conférence de presse tenue à la Cité de la Culture à Tunis.

Dans son intervention, la ministre des Affaires culturelles, Hayet Ketat Guermazi, a présenté les différentes réformes dont son département a entamé la mise en place. Elle a notamment annoncé la création du « chèque culture ». Il s’agit d’un dispositif qui a pour but d’encourager à la consommation des produits et services culturels.

En outre, la création d’un Conseil supérieur de la culture et du patrimoine et le développement des mécanismes de travail du guichet unique dans le cinéma (tournage et numérisation des services) sont au cœur des réformes en cours.

Ainsi, la ministre évoque des réformes qui visent notamment l’amélioration du climat du travail pour les professionnels du secteur cinématographique. Et ce, en lien avec les autorisations de tournage en Tunisie pour les films étrangers.

L’orientation va également vers la levée des restrictions sur l’exportation des œuvres d’art plastiques. Aussi bien que le relèvement du plafond de garantie pour les prêts accordés aux industries culturelles et créatives.

Booster les industries culturelles et créatives

La réforme du secteur culturel se basera surtout sur les industries culturelles et créatives comme étant un levier de développement global et durable et un véritable stimulant pour l’investissement.

De même, la gestion efficace des éléments du patrimoine national, par sa préservation, sa valorisation et sa sauvegarde, fait partie des axes majeurs des réformes culturelles.

L’amélioration de l’infrastructure culturelle et les contenus culturels et créatifs constituent encore la pierre angulaire de l’action culturelle future et des contenus culturels et créatifs novateurs et à haute valeur ajoutée.

Par ailleurs, la numérisation culturelle se place au cœur des réformes au niveau des services offerts aux divers acteurs. Et ce, sur la base du principe de la bonne gouvernance. Toutes ces réformes seront régies par un cadre juridique fondateur d’un secteur culturel assez structuré et développé.

Zoom sur les axes de la réforme

A cet égard, la réforme du secteur concerne surtout le développement du cadre juridique pour la gestion adéquate de la Cité de la Culture, située au cœur de la Capitale. Ainsi que l’exploitation optimale de ses divers pôles.

Placée sous la présidence de la présidente du gouvernement, Najla Bouden, la conférence autour du Plan de Développement 2023-2025 a été ouverte par le ministre de l’Economie et de la Planification, Samir Saied.

Au final, notons que le volet culturel est l’un des axes majeurs du Plan de Développement 2023-2025. Lequel accorde un intérêt particulier au volet social. Et ce, à travers des projets d’investissement orientés vers le développement régional équitable.

                                                                                                         Avec TAP

Article précédentPlan de Développement 2023-2025 : zoom sur le volet social
Article suivantVéhicules électriques : des attentes importantes en 2023

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here