Automobile: lancement d’un projet de formation d’experts accompagnateurs 

automobile

Un projet pilote de “formation d’experts accompagnateurs pour la quantification de l’empreinte carbone” a été lancé, le 4 août 2022. Et ce, par le Centre International des Technologies de l’Environnement de Tunis (CITET); en collaboration avec l’Agence allemande de coopération internationale (GIZ).

Ce projet pilote consiste à assurer une formation théorique et un coaching pratique personnalisé d’experts accompagnateurs. Et ce, à travers l’assistance technique d’un groupe de 15 entreprises opérant dans le secteur automobile pour la quantification de l’empreinte carbone de leurs produits.

Ainsi, un appel à candidatures pour la participation à cette formation a été déjà publié. Les candidats intéressés sont invités à déposer leur dossier de candidature. Et ce, avant le 30 août 2022, par voie postale ou directement au bureau d’ordre central du CITET.

Selon le CITET, la formation qui comprend quatre modules, sera assurée en deux phases. Lesquelles s’étaleront sur une durée d’environ 15 mois à partir de la deuxième quinzaine du mois de septembre 2022.

L’industrie automobile tunisienne, qui compte environ 300 opérateurs locaux et internationaux, manque de données relatives à ses activités et acteurs. De même qu’à l’empreinte carbone des véhicules. C’est ce que précise la Tunisian Automotive Association (TAA), une association qui rassemble les acteurs de l’industrie des composants automobiles en Tunisie.

Pour cette raison, un Référentiel National de l’Industrie Automobile Tunisienne a été lancé depuis 2020, par la TAA. Et ce, en coopération avec: la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD); l’Union Européenne; le Ministère de l’Industrie, de l’Energie et des Mines; et l’Institut National de la Statistique. En partenariat aussi avec le Cabinet Ernst & Young.

Son objectif est de donner une meilleure visibilité au secteur. Mais également d’élaborer une cartographie des entreprises opérant dans le secteur. Ainsi que les indicateurs clés des activités qui y sont relatives. De plus, il vise à mieux estimer l’empreinte carbone qui est aujourd’hui peu connue par les petits opérateurs du secteur, selon le Cabinet Ernest & Young.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here