Pacte de partenariat public/privé dans le secteur des composants automobiles

automobiles

Un pacte de partenariat entre les secteurs public et privé dans l’industrie des composants automobiles a été signé le 6 juillet 2022. Et ce, dans le cadre de la conférence sur la stratégie nationale de l’industrie et de l’innovation à l’horizon 2035, en présence de la cheffe du gouvernement Najla Bouden.

“Ce pacte vise à développer la compétitivité de l’industrie des composants automobiles à l’horizon 2027”. C’est ce qu’a affirmé le directeur des industries manufacturières Fathi Sahlaoui dans une déclaration aux médias.

Il s’inscrit dans le cadre d’un processus participatif entre les secteurs public et privé rassemblant tous les intervenants dans ce domaine et dans le cadre de la politique de l’Etat visant à promouvoir les secteurs porteurs.

Ce document a pour objectif d’augmenter les exportations tunisiennes de composants automobiles de 7,5 à 14 milliards de dinars à l’horizon 2027.

Il vise également à créer 60 mille postes d’emploi supplémentaires, portant ainsi les emplois du secteur à 150 mille en 2027 contre 90 mille actuellement.

A moyen terme, le pacte vise à attirer les investissements vers le secteur de la fabrication des voitures électriques et intelligentes et à attirer les sociétés leaders dans ce domaine ainsi qu’à porter le PIB du secteur de 12 à 22% et le taux d’intégration de 40 à 48%.

D’autres pactes sectoriels, dont l’élaboration est en cours d’achèvement, seront signés dans les meilleurs délais, selon Bouden.

Un pacte sectoriel relatif à l’industrie du textile et de l’habillement, qui couvre la période 2019-2023, a été signé en 2019.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here