Hamma Hammami tire à boulets rouges sur Kaïs Saïed

Hamma Hammami

Le secrétaire général du Parti des travailleurs Hamma Hammami réaffirme son refus catégorique de toute la démarche adoptée par le président de la République Kaïs Saïed. Le militant de gauche s’exprimait lors de sa présence dans l’émission « Le rendez-vous » sur Attessia, hier 17 juin.

Faisant appel à des références historiques, Hamma Hammami compare l’accès d’Hitler au pouvoir et la montée du nazisme en Europe à celui de Kaïs Saïed. De ce fait, il affirme qu’il s’agit d’indice à ne pas prendre à la légère. Quelle est l’intention du président tunisien ?
D’après l’invité de l’émission, c’est d’asseoir une dictature et un pouvoir absolu. Pour rappel, le leader de gauche participera à une marche de protestation demain 19 juin contre le référendum.

Sensibiliser les Tunisiens qui ne voient pas encore ce « péril » est son rôle et celui des médias. Sans mâcher ses mots, Hammami tire à boulets rouges sur le président de la République. Il l’accuse de vouloir instaurer « une dictature fasciste ». La preuve est qu’il ne se concerte ni avec les journalistes, ni avec les syndicats, ni avec les partis politiques. Tout en reconnaissant que les Tunisiens manifestent un désintérêt pour la politique à cause de «la décennie noire», il estime que cela ne peut pas être un prétexte et/ou une excuse pour accepter une dictature naissante.

Les familles qui ont la mainmise sur les médias, les grandes entreprises qui financent les partis politiques sont les responsables de l’avortement du processus démocratique. Il les tient responsables de salir la vie politique.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here