Quand un constitutionnaliste revendique la dissolution l’AMT et la SMT

Connu pour sa sympathie avec le président de la République Kaïs Saïed, le constitutionnaliste Rabeh Khraifi n’a rien trouvé de mieux que de proposer la dissolution de l’Association des magistrats tunisiens (AMT) et du Syndicat des magistrats tunisiens (SMT).

Dans un post publié aujourd’hui 7 juin, sur son profil du réseau social Facebook, le constitutionnaliste Rabeh Khraifi considère, également, que cette dissolution est un pas pour une réforme profonde et structurelle de la justice. D’ailleurs, il propose que cette dissolution se fasse à travers un décret présidentiel. Pour lui, la magistrature est un pouvoir indépendant qui n’a besoin ni d’association ni de syndicat.

Par ailleurs, le constitutionnaliste rappelle que les magistrats ne sont pas des fonctionnaires comme les autres. Car, les magistrats sont investis du pouvoir judiciaire. Ainsi, ils sont les représentants de la justice. Et de ce fait ils n’ont pas à observer de grèves.

En effet, notons que l’Association des magistrats tunisiens (AMT) et le syndicat des magistrats tunisiens (SMT) observent une grève d’une semaine; et ce, depuis le 6 juin. Et ce, pour protester contre la révocation de 57 juges par décret présidentiel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here