PBR Rating: la BH Bank obtient la note de BBB+

Dans le cadre du programme de PBR Rating de notation des établissements financiers tunisiens, la BH Bank a fait appel à l’agence de notation nationale pour une évaluation en vue de se doter d’une notation de sa qualité, financière.

PBR Rating a opéré un diagnostic stratégique et opérationnel interne de la BH Bank ainsi qu’une évaluation de son environnement. Le diagnostic a permis de mesurer la solvabilité et, plus globalement, la qualité de la gestion financière de la banque.

A l’issue de l’évaluation, l’agence de Notation PBR Rating a octroyé à la BH Bank la note (en monnaie locale) de BBB+(TUN) avec perspective positive ; sur une échelle de notation passant de AAA à D.

Cette note reflète des fondamentaux solides et une amélioration nette des agrégats de rentabilité et des paramètres de résilience sur les derniers exercices, marqués par un contexte économique ébranlé par une crise structurelle locale et d’importants impacts exogènes dus à la crise de la COVID-19.

Pionnière du financement de l’habitat sur le marché local, la BH Bank jouit, de par son ancienneté, d’une forte notoriété. Au fil des années, la banque n’a cessé d’évoluer pour se convertir en une banque universelle et diversifiée, poursuivant son plan de transformation en s’orientant vers de nouvelles perspectives. Dans ce cadre, le récent rebranding de la banque envoie un signal fort de changement et d’accélération de sa transformation et de sa digitalisation.

2021: La reprise

L’exercice 2021 a marqué le retour de la rentabilité à des niveaux historiquement élevés, avec un PNB en amélioration de 12,4% en rythme annuel à 569,514 MTND, un résultat d’exploitation en progression de 65,1% à 231,788 MTND et un résultat net qui a gagné 84,7% pour se situer à 134,734 MTND.

Cette reprise a été constatée suite à un apaisement du coût du risque, couplé à une maîtrise notable aussi bien des charges d’exploitation bancaire (-19,7% en rythme annuel) que des charges opératoires (un coefficient d’exploitation de 36,5% en 2021, un niveau légèrement supérieur à celui de l’exercice 2020, mais qui reste nettement inférieur à celui des banques comparables).

En termes d’agrégats d’intermédiation financière, la banque affiche des réalisations lui permettant de s’accaparer des positions de premier ordre dans le système bancaire local. En effet, en dépit de la stagnation des créances sur la clientèle en 2021 (-0,1% à 9,818 MdsTND), la politique de déploiement de la BH Bank demeure dynamique et la banque reste le troisième pourvoyeur de crédits du secteur bancaire coté en 2021, avec une part de marché de 12,7%.

Les dépôts de la clientèle ont augmenté de 7,6% en rythme annuel pour s’établir à 7,782 MdsTND en 2021. Il est à noter que la structure des dépôts a globalement évolué favorablement sur la période 2016-2021, mais reste majoritairement constituée de dépôts rémunérés, contraignant la banque à afficher un coût de dépôts, et donc de ressources, plus élevé.

Il y a donc lieu de noter d’importants efforts déployés par la banque en matière d’équilibre de son activité de distribution et de collecte, d’où un ratio LTD désormais conforme aux dispositions réglementaires en vigueur (115,9%).

Importants besoins de financement

Au regard de la conformité aux exigences réglementaires, la mission de notation a observé une nette amélioration du ratio de solvabilité de la banque. Ce ration est passé de 11,8% en 2020 à 14,05% en 2021. C’est un niveau confortable, supérieur au seuil minimum exigé par le régulateur local (10%).

De même, la BH Bank a vu sa liquidité se consolider davantage en 2021. Et ce avec un ratio LCR qui a grimpé à 123,5% contre 107,8% une année auparavant et un minimum légal de 100%. Par ailleurs, le ratio Tier I est passé de 9,5% en 2020 à 10,78% en 2021 (contre un seuil minimal exigé de 7%).

Dans le cadre de l’analyse de l’autonomie financière de la BH Bank, la mission a constaté une part prépondérante de la dette, dans le financement total de la banque (13,9% en 2021), reflétant d’importants besoins de financement.

Il est à noter que la BH Bank a fait le choix stratégique de favoriser des ressources stables à des coûts avantageux et de ne pas se livrer à la surenchère sur les placements à terme.

La mission de notation PBR estime structurelle la tendance globalement haussière constatée au niveau de l’endettement de l’établissement sur le court et moyen terme, sans que cet endettement ne représente un risque structurel sur ses fondamentaux, à date.

D’autre part, PBR Rating a constaté une dégradation de la qualité du portefeuille de la BH Bank, avec des créances classées en augmentation de 7,3% en rythme annuel en 2021, correspondant à un taux de créances à risque de 15,9% (contre 15,3% une année auparavant), un niveau considéré élevé par rapport à la moyenne du secteur.

Toutefois, le coût du risque s’est relativement atténué en 2021 (-26,4% à 126,214 MTND) après un exercice 2020 caractérisé par son envolée au vu d’une politique de provisionnement particulièrement prudente due aux craintes relatives à la crise de la COVID-19 dominant le secteur.

Un nouvel organigramme

Par ailleurs, il est important de noter les efforts déployés par la BH Bank en matière de réorganisation. En effet, la banque a mis en place un nouvel organigramme tourné vers le client, favorisant la transversalité des process et l’adaptation des ressources aux besoins, au regard de ses nouvelles orientations stratégiques.

La BH Bank a lancé, en même temps que son projet de réorganisation, un projet de mise en place d’un outil de modélisation et une mission de conception de nouveaux référentiels. La banque est dans une démarche d’ajustement des procédures. Et ce afin de disposer de processus métier transversaux et d’intégrer ses nouvelles orientations.

La BH Bank est également en phase de consolidation de son système d’information, en mettant en place un nouveau système beaucoup plus riche en fonctionnalités qui permettra une organisation plus agile et plus exhaustive.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here