Le gouvernement Najla Bouden propose « des mesures urgentes dans le cadre du budget 2023 »

Le gouvernement Najla Bouden a proposé, « des mesures urgentes dans le cadre du budget 2023, pour contrôler et rationaliser la masse des salaires en gelant les recrutements et en les limitant à certains besoins ».

Le gouvernement Bouden a estimé, dans une circulaire sur la préparation du budget de l’Etat pour l’année prochaine, adressée aux ministres, chefs des structures et instances constitutionnelles indépendantes, gouverneurs et chefs de programmes, que les dépenses salariales ont atteint un niveau record en 2022 de l’ordre de 15,6 % du PIB contre 10% en 2010. Ce qui a réduit les fonds à caractère développemental et limité la capacité du budget consacré à l’investissement public.

La réduction de la masse salariale est l’une des réformes les plus importantes recommandées par le Fonds monétaire international (FMI) pour pouvoir conclure un accord avec la Tunisie et lui consacrer des fonds. Le FMI a aussi appelé à réduire les dépenses d’appui et de réforme des institutions publiques et à réformer le système fiscal.

Dans le cadre du budget 2023, le gouvernement a proposé de limiter les affectations à certains besoins prioritaires. Avec une réduction progressive du nombre de diplômés des écoles de formation, notamment au niveau du ministères de la Défense, de l’Intérieur et de la Justice.

Limiter le pourcentage de promotions régulières à 20%

Les mesures comprennent notamment des propositions pour « limiter le pourcentage de promotions régulières à 20%, geler les postes vacants et chercher à couvrir certains besoins en réemployant les ressources humaines disponibles ». Le gouvernement a aussi appelé à limiter les heures supplémentaires et à attribuer un repos compensateur en cas d’heures supplémentaires effectivement effectuées.

Les mesures du gouvernement prévoient également l’adoption de nouveaux programmes de réduction du nombre d’employés dans la fonction publique en poursuivant l’adoption d’un programme spécial de départ à la retraite avant l’âge légal, conformément au chapitre 14 de la loi de finances pour 2022.

Le gouvernement s’emploiera également à mettre en œuvre le décret présidentiel relatif à la mobilité professionnelle des agents publics au profit des ministères et des établissements publics à caractère administratif. Ainsi qu’à encourager l’utilisation des vacances pour créer une institution conforme aux exigences du chapitre 15 de la loi de finances 2022.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here