Claudia Cardinale à la Goulette… retour au bercail

La célèbre actrice tuniso-italienne Claudia Cardinale sera en Tunisie, son pays natal, du 25 au 30 mai 2022. Et ce, sur invitation de la Municipalité de la Goulette et de l’association culturelle « Piccola Sicilia ».  Le Ministère des Affaires culturelles, le Ministère du Tourisme et de l’artisanat, l’Institut culturel Italien de Tunis, l’agence de communication « Panorama », et l’église Saint-Augustin-et-Saint-Fidèle de la Petite Sicile sont les partenaires de la municipalité dans cette invitation.

A cette occasion et en commun accord avec la Municipalité de la Goulette, et dans un esprit de partenariat, une rue de la localité lui sera consacrée. Claudia Cardinale fera le déplacement de Paris et résidera durant son séjour à la banlieue Nord de Tunis, a déclaré Mohamed Ben Ahmed, président de l’association culturelle Piccola Sicilia. Le cinéaste italien Marcello Bivona, réalisera, en coopération avec « Piccola Sicilia », un film sur l’évènement et sur la localité de la Goulette.

 

Cet événement, a-t-il précisé, est ainsi une occasion de donner une meilleure visibilité à la Goulette, basée sur un message de tolérance et de coexistence entre les cultures et les religions. L’objectif étant de mettre en exergue la spécificité de la Goulette, ville ouverte, dont les communautés ont vécu en bonne intelligence. A titre d’exemple, la sortie de la Madonna de Trapani tous les 15 août, à l’origine procession catholique est, avant tout, une fête qui implique toutes les communautés de la localité. C’est en quelque sorte la Madona des pêcheurs qu’ils soient catholiques ou musulmans. Et d’ajouter: “Nous en profitons pour saluer la Municipalité de la Goulette qui soutient et encourage cette fête annuelle”.

Cette visite, a ajouté Mohamed Ben Ahmed, vise également à encourager des personnalités natives de Tunisie à revisiter le pays. De même qu’à bien médiatiser leur passage pour positionner la Tunisie comme une destination touristique. A travers ce genre d’événements, l’association Piccola Sicilia s’emploie à mettre en exergue les différentes facettes du patrimoine de la Goulette, en particulier et de la Tunisie, en général. Et à démontrer que de telles actions peuvent avoir des répercussions directes sur les activités commerciales de la localité et de toute la Banlieue Nord : hôtellerie, restauration, festivals, artisanat, etc.

Claudia Cardinale est née le 15 avril 1938, à Tunis. Son père, ingénieur d’origine italienne installé en Tunisie, est employé par la Compagnie des Tramways. Claude, sa sœur et ses deux frères passent toute leur jeunesse dans le quartier de La Goulette. A 16 ans, elle remporte le concours de la plus belle Italienne de Tunis. Sa beauté attire immédiatement les regards et elle reçoit des propositions de rôles de la part de producteurs. Mais la jeune fille se destine à une tout autre carrière, celle d’institutrice.

Quelques temps plus tard, Mario Monicelli réussit à convaincre la jeune fille et ses parents de revenir à Rome. Et ce, pour tourner son premier film, “Pigeon” (1958), aux côtés de Vittorio Gassman. L’expérience se révèle concluante et elle décide de tenter sa chance au cinéma. Elle change de prénom pour Claudia, prend des cours au Centre expérimental du cinéma de Rome et signe avec Franco Cristaldi et sa compagnie “La Vides” un contrat qui la lie initialement pour sept années. En 1959, elle tourne “Meurtre à l’italienne” qui va être immédiatement salué par la critique. En 1961, l’actrice s’illustre dans le drame “La fille à la valise” de Zurlini. Elle décroche un “David di Donatello Award” de la meilleure actrice. Elle est révélée, en France,  dans “Cartouche” (1962) aux côtés de Jean-Paul Belmondo.

Les collaborations prestigieuses s’enchaînent. En 1963, elle est à l’affiche de “Huit et demi” de Fellini et “Le guépard” de Visconti. L’actrice accède alors au rang de star internationale et ne cesse d’allonger sa filmographie. Avec notamment: Les professionnels, Il était une fois dans l’Ouest, Les pétroleuses, La Scoumoune…

Claudia Cardinale fait son véritable retour sur grand écran en 1981 avec “Herzog” de Fitzcarraldo. Dans les années 80 et 90, elle tourne à plusieurs reprises pour des réalisateurs français (L’été prochain, Un homme amoureux, Mayrig, 588, rue paradis). En 1993, Claudia Cardinale reçoit un Lion d’Or à la Mostra de Venise pour l’ensemble de sa carrière.

Piccola Sicilia : mémoire de la Goulette

La Goulette est une traduction du nom venant de l’italien goletta (petite gorge). Cette langue était alors très usitée dans la région, en raison du nombre important d’Italiens y vivant aux XIXème et XXème siècles. Ce terme désigne le goulet d’étranglement, un canal large de 28 mètres grâce auquel le lac de Tunis communique avec le golfe de Tunis et aux bords duquel s’élève la cité.

A  partir de 1868, année de la signature du traité tuniso-italien de La Goulette qui encourage l’immigration en Tunisie, l’arrivée des Italiens se fait de plus en plus massive et finit par changer la physionomie de la ville. La très grande majorité de ces colons qui sont journaliers, artisans, mineurs et pêcheurs, formeront vite une communauté importante et donneront à leur quartier le nom de « Petite Sicile ».

Parmi les célébrités originaires de la Goulette : l’actrice Claudia Cardinale. Elle prend la route du succès après son élection en 1957 comme la plus belle Italienne de Tunisie. On comptait près de 90 000 Italiens immigrés en Tunisie au lendemain de la Première guerre mondiale, parmi lesquels une partie résidait à la « Petite Sicile ».  L’église Saint-Augustin et Saint-Fidèle de la « Petite Sicile » fut édifiée entre 1848 et 1872. Elle devient vite un lieu d’attraction avec la procession de la Madonna de Trapani.

L’association culturelle Piccola Sicila s’est fixée pour objectifs de :
– Promouvoir le patrimoine matériel et immatériel du quartier de la Goulette;
– Organiser des activités culturelles et artistiques diverses;
– Contribuer à raviver l’histoire du quartier et sa mémoire multiconfessionnelle;
– Nouer des relations intercommunautaires entre la Petite Sicile (la Goulette) et la Sicile (Italie).
Ces objectifs seront réalisés à travers notamment l’organisation de colloques, rencontres, ateliers et toutes autres activités. Mais aussi la création d’une base de données relative à l’histoire du quartier, l’organisation de manifestations de tout genre (littéraires, musicales, théâtrales, cinématographiques, culinaires et sportives) en relation avec les objectifs de l’association. Et encore: la coopération et le partenariat avec des organisations, associations et instances, en Tunisie et à l’étranger, intéressées par l’histoire de la Petite Sicile; la réflexion avec les autorités compétentes (la Municipalité, entre autres) pour la création d’un lieu de mémoire relatif à la Petite Sicile; et la consécration, au mois d’août d’une journée d’étude destinée à la mémoire, en marge de l’événement de la sortie de la Madonna.
                                                                                                                Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here