Le Prix Comar d’Or est remis à Emna Belhaj Yahya, Mohamed Fattoumi et abdeljalil Daykhi

Pour sa 26 ème édition, les prix littéraires de Comar d’Or sont devenus le concours le plus incontournable de la nouvelle saison littéraire tunisienne.

Comme chaque année, le verdict des prix COMAR D’Or tombe. Mais cette année, il s’agit d’une année particulière après plus d’un an de pandémie, où l’événement a eu lieu au Théâtre municipal de Tunis dans la soirée du samedi 21 mai 2022.

Il est clair que les prix Comar d’Or continuent et contribuent au fil des années à promouvoir le développement du roman tunisien.

Plus de vingt cinq ans de contributions à créer une dynamique culturelle dans le pays. Telle est la botte secrète de cette réussite. Et ce dans le but d’encourager les auteurs et éditeurs à se surpasser.

Depuis sa création du prix (1997) à ce jour, cette dynamique culturelle n’a pas pris une ride. Et pour cette édition, les Comar d’Or ont été remportés par Emna Belhaj Yahya pour son livre « En pays assoiffé » d’Emna Belhaj Yahia.

Rencontré en marge de l’événement,  le président du Comité d’organisation, Lotfi Ben Haj Kacem, nous affirme : “Cette édition est particulière”. Tout en poursuivant: “On revient à une courbe ascendante en termes de nombre de livres édités. D’ailleurs, on a enregistré un chiffre record:  17 romans en langue française et  48 en langue arabe. D’ailleurs, les membres du jury disent que la qualité des livres tunisiens au fil des années est en train de s’améliorer”.

Comar D’Or : donner l’envie à cette nouvelle génération de lire

En marge de la cérémonie de remise des prix littéraires Comar d’Or 2022, le jury des romans littéraires en langue française et en langue arabe a remis le prix Comar d’Or 2022:

Le palmarès de Comar d’Or 2022

-« En pays assoiffé » d’Emna Belhaj Yahia
-“Al Asswya” de Mohamed Fattoumi (arabe)
-« La Cobanta » de Abdejelil Dayekhi ( arabe)

Prix découverte 2022

-« La Battante » de Lamine Kallel (français)
-« Le Carnaval des trois singes » de Walid Ahmed Ferchichi (arabe)

Prix spécial du jury 2022

-« Nasrimé, d’Istanbul à Tunis » de Mélika Golcem Belgacem (français)
-« Moukaab Robik » de Salma Elyengui (arabe)

Ainsi, chaque année, nous découvrons  de nouveaux talents et la littérature tunisienne commence à se doter de repères solides.

Par ailleurs, la cérémonie de remise des prix a été marquée par la présence de la ministre des affaires culturelles Hayet Guettat Guermazi et Hakim Ben Yedder Président Directeur général de la Compagnie Méditerranéenne d’Assurances et de Réassurances (COMAR). Et sans oublier qu’elle a été ponctué par un concert de l’Orchestre Symphonique de Carthage dirigé par Hafedh Makni où la musique de Strauss était aussi au rendez-vous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here