Le cauchemar de l’inflation à Wall Street, tous les indices s’effondrent

La tendance haussière à Wall Street n’a pas duré longtemps, où les ventes dominent à nouveau, les investisseurs continuant de craindre les effets de l’inflation sur l’économie réelle. Le Dow Jones a clôturé hier la troisième séance hebdomadaire avec une perte de 3,56%, le Standard & Poor’s 500 -3,95% mais le Nasdaq est le pire et clôture avec -4,73%

La hausse de l’inflation, donc, mais aussi la poursuite du conflit en Ukraine, les problèmes prolongés de la chaîne d’approvisionnement, les blocages sans remise en Chine et les perspectives de resserrement des politiques de la banque centrale américaine dépriment tous les marchés, de plus en plus alarmés par les inquiétudes concernant un ralentissement de l’économie mondiale.

Le président de la Fed, Jerome Powell, a déclaré mardi que la banque centrale américaine continuerait à “pousser” les hausses de taux jusqu’à ce qu’elle voie l’inflation baisser de “manière claire et convaincante”, n’hésitant pas à agir de manière plus agressive si cela ne se produisait pas (les analystes parient en hausse de 50 points de base en juin et juillet).

Effondrement des grandes chaînes de distribution

Passant aux titres individuels, on assiste à un véritable effondrement des grandes chaînes de distribution qui sont celles qui profitent le plus des dépenses de réduction des marges. Target, huitième plus grand détaillant américain, a chuté de 24,87% après que les bénéfices du premier trimestre aient été réduits de moitié en raison des coûts du carburant et du transport.

Les autres grands noms du secteur ont également souffert, note Bloomberg, comme Walmart (-6,84%), Gap (-9,91%), Costco (-12,45%), Macy’s (-10,68%). Bain de sang sur le Nasdaq où Intel perdait 4,62%, tandis qu’Apple laissait 5,64%, sur les plus bas du jour.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here