Riadh Jrad et Kaïs Karoui « accusent » le gouverneur de la BCT !

 

Deux figures marquantes et notoires parmi les partisans du président de la République, Kaïs Saïed, viennent de rendre public, chacun un post, sur leur page officielle respective Facebook, dans lesquelles ils s’en sont pris d’une manière directe et nominative au Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie, Marouane El Abassi.

Kaïs, un des personnages les plus proches du chef de l’Etat, écrit que « par un simple trait de stylo, le Gouverneur de la BCT a alourdi le taux d’endettement des acteurs économiques de plusieurs milliards au profit des banques privées sans oublier qu’il a fait baisser la valeur du dinar de l’ordre de 100% depuis la proclamation de l’autonomie de la BCT, ce qui a engendré un doublement des dettes de l’Etat et du citoyen tunisien… »

Et d’ajouter : « A tous ceux qui me diront que c’est le marché financier qui décide de la valeur du dinar par rapport aux devises étrangères, je leur rétorquerai ; cessez de mentir ! Le dinar n’est ni libéré, ni convertible, ce qui l’empêche d’être traité au niveau international. C’est la BCT qui en décide la valeur et c’est la BCT qui a fait perdre à la Tunisie des milliers de milliards au profit de parties étrangères qui veulent fouler la Tunisie à leurs pieds… »

Quant à Riadh Jrad, chroniqueur arrogant et curieux sur une chaîne TV, a ni plus ni moins, accusé Marouane El Abassi de « conflit d’intérêts flagrant en lien avec le dossier de l’argent libyen gelé en Tunisie, dans la mesure où l’épouse du Gouverneur de la BCT a obtenu un poste au Conseil d’administration au sein de l’une des succursales de la Banque centrale libyenne en Italie… », selon son même post sur Facebook.

 

Noureddine HLAOUI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here