Les représentants de la filière laitière revendiquent une augmentation d’au moins 715 millimes/litre au profit des producteurs

Samir Saïd et Marouane El Abassi ont eu une rencontre avec Axel Trotsenberg, directeur général des opérations à la BM à Washington

Les représentants de la filière laitière (producteurs, collecteurs et industriels) relevant de l’UTAP, réunis mardi, ont fortement réitéré leur revendication d’une augmentation d’au moins 715 millimes/litre. Et ce, au profit des producteurs et de 60 millimes/litre pour la prime de collecte du lait.

Ils ont par ailleurs, revendiqué une augmentation de 120 millimes/litre pour le lait demi-écrémé au profit des industriels. Ainsi que le versement immédiat des primes d’exploitation, de collecte et de stockage dues à l’Etat.

L’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche a fait état d’une réalité alarmante de la filière laitière en crise. Et ce, depuis un moment déjà.

Il a expliqué que cette crise a été aggravée par l’augmentation excessive des coûts de toutes les composantes de production. Notamment l’alimentation animale. En témoignent, toujours selon l’UTAP, la fermeture de la centrale laitière de Mahdia (Vitalait) et des points de distribution du lait industrialisé et dérivés de plusieurs autres centrales, l’arrêt d’activité de plusieurs centres de collecte, le déversement de quantités importantes de lait frais et la contrainte, pour certains producteurs, de se délester de leur cheptel à des prix dérisoires.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here