La Tunisienne Nada Raddaoui reçoit le Prix Monte-Carlo Femme de l'Année

Encore une femme tunisienne qui excelle à l’échelle internationale.  La docteure  en chimie bio-organique, chercheuse à l’Université de Munich en Allemagne, spécialisée en biologie et acides nucléiques Nada Raddaoui s’est vue décerner à Monaco le Prix Monte-Carlo Femme de l’Année. Et ce pour avoir identifié une nouvelle méthode pour diagnostiquer le cancer du sang ( leucémie) .

Il convient de noter que Nada Raddaoui est la première femme tunisienne à obtenir un doctorat en chimie à l’Université de Munich depuis sa fondation en 1472. Elle est originaire de Gafsa.

En effet,  généralement après la fin de la thérapie, le patient doit rester sous contrôle médical pendant cinq ans. Si la maladie ne récidive pas pendant  cette période, il est possible de parler de rétablissement définitif.  Car pendant cette période, le corps du patient  peut contenir des cellules cancéreuses invisibles.  Ainsi, grâce à la méthode de la spécialiste en chimie, le patient peut éviter ce long processus  de cinq ans. Cette méthode consiste en l’analyse de l’ARN du patient juste après la fin du traitement. D’ailleurs, cette méthode peut  trancher quant à l’existence ou non de cellules cancéreuses dans le sang du patient.
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here