Le fret aérien mondial lourdement impacté

L’environnement commercial s’est détérioré autour des marchés mondiaux, principalement en raison d’une combinaison de la guerre en Ukraine et de la propagation de la variante Omicron en Asie, en Chine en particulier. En conséquence, les coûts de l’énergie ont grimpé en flèche et les perturbations de la chaîne d’approvisionnement se sont exacerbées, impactant lourdement les marchés mondiaux du fret aérien.

Les données récemment publiées pour les marchés mondiaux du fret aérien par l’organisme mondial des compagnies aériennes – IATA indiquent une baisse de la demande en raison du contexte opérationnel difficile.
La demande mondiale, mesurée en tonnes-kilomètres de fret (CTK), a diminué de 5,2% par rapport à mars 2021 (-5,4% pour les opérations internationales). La capacité était de 1,2% supérieure à mars 2021 (+ 2,6% pour les opérations internationales). Bien que ce chiffre soit en territoire positif, il s’agit d’une baisse significative par rapport à l’augmentation de 11,2% en glissement annuel en février.
L’indice des directeurs d’achat (PMI) qui suit les nouvelles commandes mondiales à l’exportation est tombé à 48,2 en mars. Selon l’IATA, ce chiffre était le plus bas depuis juillet 2020.

L’Asie et l’Europe ont connu les plus fortes baisses de capacité

Le commerce mondial des marchandises a continué de baisser en 2022, l’économie chinoise progressant plus lentement en raison des blocages liés à Covid-19 (entre autres facteurs) ; et les perturbations de la chaîne d’approvisionnement amplifiées par la guerre en Ukraine.
L’inflation générale des prix à la consommation pour les pays du G7 était de 6,3% en glissement annuel en février 2022, la plus élevée depuis 1982.
Les performances régionales montrent que les transporteurs du Moyen-Orient ont enregistré une baisse de 9,7% en glissement annuel des volumes de fret en mars. Les avantages significatifs du trafic redirigé pour éviter de survoler la Russie ne se sont pas concrétisés.
Cela est probablement dû à une demande globalement faible. La capacité a augmenté de 5,3% par rapport à mars 2021.
Les compagnies aériennes d’Asie-Pacifique ont vu leurs volumes de fret aérien diminuer de 5,1% en mars 2022 par rapport au même mois en 2021. La capacité disponible dans la région a diminué de 6,4% par rapport à mars 2021, la plus forte baisse de toutes les régions.

Les transporteurs nord-américains ont enregistré une baisse de 0,7%

De toute évidence, la politique zéro Covid en Chine continentale et à Hong Kong a un impact sur les performances du fret aérien dans la région.
Les transporteurs nord-américains ont enregistré une baisse de 0,7% des volumes de fret en mars 2022 par rapport à mars 2021. La demande sur le marché Asie-Amérique du Nord a considérablement diminué, les volumes corrigés des variations saisonnières ayant chuté de 9,2% en mars. La capacité a augmenté de 6,7% par rapport à mars 2021.
Les transporteurs européens ont enregistré une baisse de 11,1% des volumes de fret en mars 2022 par rapport au même mois en 2021. Il s’agit de la plus faible de toutes les régions. Le marché intra-européen a chuté de manière significative, en baisse de 19,7% d’un mois sur l’autre. Cela est dû à la guerre en Ukraine. Les pénuries de main-d’œuvre et la baisse de l’activité manufacturière en Asie dues à Omicron ont également affecté la demande. La capacité a diminué de 4,9% en mars 2022 par rapport à mars 2021.
Les transporteurs latino-américains ont signalé une augmentation de 22,1% des volumes de fret en mars 2022 par rapport à la période 2021. Il s’agit de la meilleure performance de toutes les régions.
Les compagnies aériennes africaines ont vu leurs volumes de fret augmenter de 3,1% en mars 2022 par rapport à mars 2021. La capacité était de 8,7% supérieure aux niveaux de mars 2021.
Rappelons enfin que le fret aérien transporte plus de sixmilliards de dollars de marchandises, ce qui représente environ 35% du commerce mondial en valeur.
 
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here