La FED relève ses taux d'intérêt et réduit les actifs pour freiner l’inflation

La FED, Réserve fédérale américaine, a relevé ses taux d’intérêt d’un demi point.

Ainsi la FED a décidé de commencer à réduire son bilan massif, déployant le resserrement de politique monétaire le plus agressif depuis des décennies pour contrôler la flambée de l’inflation.
Le Comité fédéral de l’open market de la banque centrale américaine a voté hier à l’unanimité pour augmenter le taux de référence d’un demi-point de pourcentage. La Fed commencera à autoriser ses avoirs en bons du Trésor et en titres adossés à des créances hypothécaires à rouler en juin à un rythme mensuel combiné initial de 47,5 milliards de dollars, augmentant sur trois mois à 95 milliards de dollars.
“Le comité est très attentif aux risques d’inflation”, a déclaré la Fed dans son communiqué, ajoutant une référence aux blocages liés à Covid en Chine qui “sont susceptibles d’exacerber les perturbations de la chaîne d’approvisionnement”. Cela s’ajoute à la guerre en Ukraine et aux événements connexes, qui « créent une pression à la hausse supplémentaire sur l’inflation et risquent de peser sur l’activité économique ». Les bons du Trésor et les actions se sont redressés suite à la décision, tandis que le dollar a prolongé sa baisse.
Les décideurs politiques, qui ont largement signalé leur intention d’accélérer le rythme des hausses de taux, tentent de freiner l’inflation la plus élevée depuis le début des années 1980, lorsque le président de l’époque, Paul Volcker, a considérablement augmenté les taux et écrasé l’économie dans le processus. Ils espèrent que cette fois-ci, la combinaison de coûts d’emprunt plus élevés et d’un bilan en contraction permettra un atterrissage en douceur qui évitera la récession tout en modérant l’inflation.
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here