La dette russe au plus bas depuis 13 ans

Les obligations étrangères totalisaient 453,5 milliards de dollars au 1er avril, selon les données officielles. La dette extérieure totale de la Russie est tombée au premier trimestre à son plus bas niveau depuis 2009. Elle s’élève désormais à 453,5 milliards de dollars, au 1er avril. Et ce, selon les données de la Banque de Russie publiées mercredi. La dette russe diminue ainsi de 26,5 milliards de dollars, soit 5,5%, selon le régulateur.

“La dynamique de l’indicateur était principalement affectée par la réduction de la dette extérieure des autres secteurs”. C’est ce que déclare la banque centrale. La baisse trimestrielle record des niveaux de la dette russe – de 81 milliards de dollars – s’est produite au quatrième trimestre de 2014. Et ce, après l’introduction des sanctions occidentales et la chute subséquente des prix du pétrole. La glissade s’est poursuivie pendant trois trimestres consécutifs.
Cependant, le niveau de la dette extérieure était alors nettement plus élevé qu’aujourd’hui. Soit un record de 732,8 milliards de dollars au 1er juillet 2014.
Selon la Banque de Russie, la dette extérieure du secteur privé (banques et autres secteurs) a diminué de 16,2 milliards de dollars au cours du premier trimestre 2022, à 367,4 milliards de dollars. Alors que la dette des organes de l’administration de l’État et de la banque centrale a diminué de 10,3 milliards de dollars. Et ce, pour atteindre 86,1 milliards de dollars, selon les données publiées.
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here