Nafaa Ennaifer: "Quand on lutte contre la rente, on lutte contre le système"

©Radio Express fm

Nafaa Ennaifer, membre du bureau exécutif de l’Institut arabe des chefs d’entreprise (IACE)  s’est exprimé via un post  sur sa page officielle, sur la situation économique et financière du pays.

Nafaa Ennaifer déclare comme suit: “Les publications se multiplient contre “l’économie de rente”, à laquelle on veut attribuer tous les maux du pays et toutes les raisons de nos difficultés économiques .

Le problème c’est que la plupart des auteurs de ces publications et positions sont malintentionnés et à côté de la plaque.
1/ Ils confondent Economie de rente et Émergence de grands groupes industriels performants , ayant pu conquérir des parts de marché grâce à la qualité de leur management et l’esprit visionnaire de leurs fondateurs et dirigeants.
2/ On parle de rente lorsque des opérateurs sont privilégiés et protégés de la concurrence de nouveaux venus sur le marché , par des lois restrictives ou des contraintes taillées sur mesure!
Au lieu de faire “l’inventaire” des activités des groupes familiaux, il serait mieux de citer des exemples concrets de domaines ou de secteurs ou d’activités pour lesquels ces familles ont de fait l’exclusivité et en limitent l’accès aux concurrents.
On pourra alors s’y attaquer efficacement .
En effet, qu’est ce qui empêche l’Etat de légiférer pour déverrouiller lesdites activités ? Depuis le temps qu’on en parle ???
3/ ils parlent de Groupes , comme Elloumi par exemple, dont la quasi totalité de l’activité est orientée vers l’exportation ou implantée à l’étranger.
Est ce cela la rente?
Le groupe Bouchamaoui pourrait demain fermer toutes ses sociétés en Tunisie et se suffire de ses activités pétrolières à l’étranger qui lui drainent l’essentiel de ses résultats et sources de financement de ses investissements en Tunisie !!! On aurait peut-être préféré que ce Groupe réinvestisse son cash dans d’autres pays , y créer des emplois et y payer des impôts!
Quel est le tort du Groupe Delice opérant dans un secteur agroalimentaire stratégique , concurrentiel de surcroît, et auquel il a apporté une dynamique et un développement incroyables ?
Son tort est d’avoir réussi à tisser un partenariat avec un leader mondial (Danone) , d’être devenu leader, d’avoir fortement contribué à structurer la filière laitière et aidé les éleveurs à être rentables, d’avoir investi massivement dans une région comme Sidi Bouzid, au lieu justement d’investir dans une rente immobilière ?
De quel privilège ce groupe a bénéficié?
Quel est le tort du Groupe légendaire de feu A.Ben Ayed ? D’avoir créé du néant et par le labeur et la rigueur, un Groupe industriel performant, diversifié et de renommée internationale? D’avoir créé une dynamique incroyable dans une multitude d’activités toutes concurrentielles également?
D’avoir été pionnier et d’être devenu leader intégré dans l’aviculture?
4/ la majorité des initiateurs de cette offensive sur l’entreprenariat et l’entreprise (ET NON SUR LA RENTE) n’a aucune connaissance de l’activité économique et de l’importance du rôle qu’ont joué et jouent encore ces Groupes dans le développement de la Tunisie.
Ils ne se rendent pas compte que dans tous les pays qui se respectent , de telles entreprises et de tels entrepreneurs sont plus que respectés car ils sont les seuls à avoir la taille, l’envergure, la capacité, les moyens de résister et de contribuer (par l’investissement , l’exportation et la création d’emplois) à la relance économique , notamment dans les périodes de crise comme celle que nous vivons actuellement , outre de contribuer au financement du budget de l’Etat !
Le vrai problème de ces gens aigris , n’est pas la lutte contre la rente et l’ouverture des marchés à plus de concurrence! Sinon ils auraient identifié les verrous législatifs qui auraient conféré des privilèges à ces opérateurs , et  ils auraient proposé des solutions
Quand on lutte contre la rente, on lutte contre le système et non contre les opérateurs pour leur porter préjudice et porter atteinte à leurs activités et leurs emplois!
Leur vrai problème c’est la réussite tout court ! Ils ne supportent pas de voir émerger des entreprises florissantes!
Ils ont meilleure conscience en faisant croire que s’ils ont échoué, c’est à cause de ces groupes !
5/ La rente existe bel et bien et il faut évidemment lutter contre cette rente !
Mais l’incarnation même du système de rente c’est notamment:
– les autorisations et les entraves administratives qui rendent difficiles l’investissement et l’entreprenariat et sont  génératrice de corruption
Et c’est le rôle de l’Etat d’y remédier!
Qu’ont fait les gouvernements successifs dans ce sens ?
– les problèmes d’accès au financement! Et c’est l’ETAT QUI EN EST RESPONSABLE!
L’Etat à aboli le FOPRODI qui a permis durant de longues années l’éclosion de nombreuses PME (qui sont devenues grandes par la suite).
L’Etat gère mal ses finances et pompe les liquidités aux banques, qui s’accommodent de cette situation et restent dans le confort , évitant de prendre des risques en finançant les nouveaux projets (favorisant ainsi les entreprises déjà établies et donc la rente de situation).

La plus grande incarnation de la rente

-En outre,  la plus grande incarnation de la rente c’est LES ENTREPRISES PUBLIQUES ! Et ça on l’occulte , on l’oublie par malhonnêteté et absence de courage!
Quid de monopoles, de surcroît extrêmement mal gérés (comme celui de la RNTA) qui privent l’Etat de ressources fiscales et empêchent de nouveaux opérateurs de s’installer?
La pire des rentes est celle de la STAM (et de ses employés), qui prend en otage toute l’économie nationale et empêche toute concurrence au port de Rades !!
La pire des rentes ne serait elle pas celle de Tunis Air, qu’on continue à renflouer avec l’argent du contribuable, et pour laquelle on empêche la signature de l’Open Sky, qui peut changer la donne pour notre secteur touristique?
Nos syndicats ne contribuent Ils pas intensément à l’entretien du système de la rente ?
Outre leurs lignes rouges , au cœur du problème, ne privilégient ils pas le recrutement de leur progéniture dans la fonction publique et les entreprises publiques ? C’est un secret de Polichinelles! Et c’est au cœur du problème de rente de position!!

Qui ose en parler ?

Bref, il y a encore un seul pilier sur lequel tient le pays: le secteur privé. Un secteur qui a résisté aux 10 ans d’anarchie et de gouvernance calamiteuse, et a joué son rôle. Et on veut aujourd’hui le démolir !!
On veut décourager et faire peur à nos entrepreneurs. On veut les faire fuir !
C’est la quadrature du complot que nous vivons et sur lequel se relaient plusieurs acteurs…….

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here