Mouvement du 25 juillet : Appels à dissoudre le parti Ennahdha et à expulser l’ambassadeur turc

Le membre du mouvement du 25 juillet, Kamel Ourabi a appelé, jeudi, à dissoudre le parti Ennahdha et à poursuivre en justice son président et tous les membres de l’Assemblée des représentants du peuple qui ont participé à la réunion virtuelle du 30 mars 2022.

Lors d’une rencontre des dirigeants du mouvement du 25 juillet avec les médias, tenue aujourd’hui, Ourabi a également appelé à activer l’article 72 de la constitution et à “écarter l’ancien système qui a été responsable de l’état de chaos et de la détérioration de la situation économique et sociale qu’a connue la Tunisie durant la dernière décennie”.

Ourabi a, par ailleurs, dénoncé l’ingérence étrangère et les déclarations du Président turc Recep Tayyip Erdoğan. En appelant à expulser l’ambassadeur turc.

“La Tunisie est un Etat libre, indépendant et souverain. Le pouvoir turc n’a pas à nous donner de leçons en matière de démocratie” a-t-il soutenu.

Le coordinateur du mouvement a, en outre, considéré que “les allusions faites par certains partis politiques quant au fait d’entretenir des intelligences avec des puissances étrangères est une sorte de haute trahison, face à laquelle le Ministère public doit réagir immédiatement et arrêter tous ceux qui ont lancé ces appels”.

Et de conclure “le mouvement du 25 juillet est le pouls de la rue tunisienne. Il poursuivra la lutte aux côtés du président Kaies Saied. Afin de faire sortir le pays de sa crise aiguë et traduire en justice ceux qui en sont responsables ».

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here