Kaïs Saïed : "Les réunions virtuelles n'ont aucune valeur juridique"

“Les réunions virtuelles n’ont aucune valeur juridique”. C’est ce que déclare le président de la République Kaïs Saïed, en marge de la commémoration du 22ème anniversaire de la mort du premier président de la République, Habib Bourguiba.

En effet, Kaïs Saïed s’exprimait en réponse à une question portant sur la session plénière à distance tenue par les députés de l’ARP dissoute le 30 mars. Il affirme, dans le même contexte, que les intentions des députés n’ont aucun fondement juridique.
« Depuis quand les parlements se réunissent à travers des médias étrangers! C’est cela le patriotisme! […] Nous sommes un peuple indépendant. Nous sommes un peuple souverain », souligne-t-il.

Par ailleurs, Kaïs Saïed affirme, dans le même sillage, que le Dialogue national a commencé avec les organisations nationales. Et ce, sur la base des résultats de la consultation électroniques. Il déclare aussi que les partis politiques ne sont pas absents.
Ainsi, « 500 mille personnes ont participé à la consultation électronique qui était un succès malgré les attaques », ajoute-t-il. Et de conclure: « Ces chiffres dépassent le nombre de voix remportées par quelques partis aux élections ».
Le président de la République Kaïs Saïed a annoncé que la Tunisie adoptera  le mode de scrutin uninominal majoritaire à deux tours. Et ce  lors des prochaines élections législatives.
L’Instance électorale (ISIE) supervisera les élections après le changement de sa composition, précise-t-il.
« Les voleurs et les putschistes ne sont pas concernés par le dialogue », a-t-il lancé. En fonction des résultats du référendum, une nouvelle constitution sera élaborée. Ou il sera question d’amender l’actuelle constitution.
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here