Financement des exportations au Royaume-Uni: 9,8 milliards de dinars disponibles pour les acheteurs tunisiens

Royaume-Uni financement

Aujourd’hui, le ministre de l’Économie et de la Planification Samir Saied, l’ambassadrice britannique Helen Winterton et la Chambre de commerce tuniso-britannique ont accueilli un nombre important de banques et d’institutions financières et des représentants des secteurs public et privé pour l’ouverture d’une série d’événements visant à promouvoir le financement des exportations britanniques.

UK Export Finance (UKEF) est l’agence d’exportation de crédit du Royaume-Uni. Elle offre des conditions de financement attrayantes aux acheteurs tunisiens, leur permettant d’acheter des biens d’équipements et des services britanniques. De grands projets à travers l’Afrique – y compris des hôpitaux, des routes, des aéroports et des sources d’énergies durables sont en cours de développement avec le soutien de l’UKEF. 2,5 milliards de livres sterling (9,8 milliards de dinars) de financement sont disponibles en Tunisie.

Pour rappel, SOMEVAM, une filiale basée à Kairouan du groupe tunisien Sebri, a bénéficié l’an dernier de 10 millions de livres sterling (39 millions de DT) de UK Export Finance. Cela leur a permis d’acheter des équipements de lavage de sable de silice auprès du fabricant britannique spécialisé CDE.

« UK Export Finance offre une excellente opportunité pour les projets tunisiens. J’exhorte les entreprises et les partenaires gouvernementaux à la saisir. Grâce à cette agence, le Royaume-Uni a déjà soutenu 3 milliards de livres sterling (3,9 milliards de dollars) de projets en Afrique », a déclaré l’ambassadrice britannique Helen Winterton.

Un tremplin pour le développement des entreprises

« Le Royaume-Uni veille à ce que les entreprises et les acheteurs tunisiens puissent accéder aux financements dont ils ont besoin. Et ce pour se développer, créer des emplois et stimuler l’économie », lit-on dans un communiqué de l’ambassade britannique à Tunis.

De son côté, le président du TBCC Jed Mrabet a affirmé: « Dans son rôle d’interface entre les acteurs économiques locaux, ceux britanniques ainsi que le UKEF, la TBCC demeure consciente des opportunités qu’offre la position géostratégique qui fait de notre pays, un portail privilégié pour accéder aux marchés africains … Pour la Tunisie, post Brexit et post Covid, le Royaume-Uni est devenu un tremplin pour le développement des entreprises et pour la conquête d’autres marchés d’exportation. Notons que la Tunisie constitue en même temps le trait-d’union par excellence entre les deux rives de la Méditerranée et pour être un hub pour l’Afrique ».

Dans une allocution prononcée par le ministre de l’Economie et de la Planification, Samir Saïd, a exprimé sa satisfaction et sa gratitude pour une telle initiative économique britannique. Celle-ci permet aux entrepreneurs en Tunisie d’obtenir des fonds et des garanties pour développer et développer leurs projets, surtout dans une telle période de difficultés financières et de réduction de la numérotation souveraine de la Tunisie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here