L'OIT mise sur la diversification économique dans les pays du Maghreb

politiques publiques guerre en Ukraine

La Tunisie, l’Algérie ou encore le Maroc traversent une phase critique notamment concernant la création d’emplois pour les jeunes ainsi que pour les femmes. D’autant que tout le monde sait que depuis l’apparition de la pandémie, le chômage ne cesse de croître.

Et c’est dans ce contexte que l’Organisation internationale du travail (OIT) s’est réunie les 17 et 18 mars avec ses partenaires pour renforcer les compétences pour le commerce et la diversification économique.
Un atelier de travail a eu lieu. Ainsi le projet STED-AMT s’inscrit dans le cadre des compétences pour le commerce et la diversification économique. Il s’agit en effet d’un alignement des compétences sur les stratégies de développement sectoriel en Tunisie, en Algérie et au Maroc.
Il s’agit d’un atelier de prospection technique mettant en avant la relation entre l’offre et la demande de compétences. Et ce, en oeuvrant pour une vision prospective des chaînes de valeur. Comment créer de l’employabilité au profit de la production des produits comme l’huile d’olive, les dattes et dérivés et le plastique technique.

L’OIT propose à la Tunisie de définir une vision stratégique

Le projet STED-AMT vise à améliorer la compétitivité et la création d’emplois en Algérie, au Maroc et en Tunisie. Et ce, à travers la mise en œuvre de stratégies efficaces de développement et d’utilisation des compétences dans certains secteurs d’exportation et le renforcement de la collaboration et de l’apprentissage mutuel entre ces trois pays.
En somme, pour le cas de la Tunisie, cet atelier de prospection technique avait pour objectif de discuter de la situation des trois chaînes de valeur. Telles que l’huile d’olive, les dattes et dérivés et le plastique technique. Et par-dessus tout définir la vision stratégique à retenir pour ces secteurs sélectionnés.
Rappelons que  la Tunisie est l’unique pays ayant réalisé de grandes avancées en matière d’agriculture biologique. Elle est deuxième exportateur d’Afrique vers 30 pays sur les cinq continents.
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here